Pour cette saga de l’été, on s’est pas fait chier, on a capturé le journal intime de notre stagiaire Pierre-Etienne. Il est community manager. On ne sait pas ce que c’est mais on l’a tout de même accepté pour deux mois.

 

17 Juin

Cher journal,

Grâce à mon cousin qui m’a coopté, j’ai commencé aujourd’hui mon stage à l’agence deux degrés. Je suis en charge de leur communication et de la mobilisation de la communauté qui les suit, notamment pour la sortie de leur livre : Le Petit Paris. J’espère pouvoir soigner leur e-réputation et leur apporter beaucoup dans les domaines du marketing, du team building, du business networking. Je suis très excité.

18 Juin

Je sens que ça va être dur. Lorsque je leur ai dit que j’étais community manager et qu’ils pouvaient se servir de mes capacités d’influenceur, ils se sont énervés, ils m’ont interdit l’accès à Internet et ils m’ont dit que je n’étais pas encore humainement pertinent pour influencer qui que ce soit… je vais me coucher tôt ce soir.

 

19 Juin

Aujourd’hui, j’ai demandé quel était le thème de leur livre sur Paris. Florian m’a alors demandé où habitaient mes parents. Je lui ai répondu qu’ils habitaient au sud, à Antony. Il m’a alors dit que, techniquement, avec ce livre, Antony n’existera plus dans 15 ans, que l’ancienne maison de mes parents se retrouvera au milieu d’une forêt et qu’ils seront partis vivre à Perpignan. Je n’ai pas compris mais ce livre a l’air important.

 

Mémo : penser à appeler maman ce soir pour la prévenir de cette histoire de disparition d’Antony.

 

20 Juin

Aujourd’hui, j’ai proposé de benchmarker d’autres projets similaires pour trouver de nouvelles idées. Ils m’ont demandé si j’avais lu leur livre, ont souri, et m’ont donné comme mission de faire un benchmarking de cinq Agendas 21 pour lundi. Je crois que je suis en train d’acquérir leur confiance. Je vais me surpasser pour ce benchmark.

 

21 Juin

Ils ont mis en ligne leur boutique hier. Elle est pourrie ! Quand je leur parle d’Amazon ou d’Apple store, ils me traitent de raclure capitaliste qui veut voler leurs revenus d’auteurs. J’ai suggéré tout de même de soigner l’expérience client lorsque les gens achètent le livre. Mathieu m’a dit que ce qu’ils proposaient, c’était bien plus que ça, c’était de « l’aventure client » : il achète le livre, il sait pas si le paiement va être accepté, il sait pas s’il va recevoir le livre, il sait même pas à quoi ressemble le livre! De l’aventure client ! Mes profs ne m’ont jamais parlé de ça.

 

24 Juin

Ce week-end, j’ai lu les cinq Agendas 21… Je crois qu’ils ont voulu me punir de quelque chose. Je crois qu’ils ont voulu me faire mal.

 

25 Juin

Aujourd’hui, il y a eu une réunion pour parler de la communication autour de leur livre. Les ventes ne sont pas satisfaisantes. Elles ont chuté de 88 % depuis le 20 Juin. C’est grave mais ça n’a pas l’air de les traumatiser. Quand je leur ai demandé de détailler les actions qu’ils comptaient mettre en place pour relancer les ventes, Mathieu s’est emporté en expliquant que sa mère en avait déjà acheté 3, son frère 2 et que sa famille avait des problèmes d’argent en ce moment. J’ai peur de parler maintenant.

 

26 Juin

Je viens de comprendre que la baisse de 88% signifie qu’ils ont vendu 9 livres le 20 Juin et seulement un le 25 Juin. J’ai donc appris trois choses aujourd’hui. Premièrement, avec les pourcentages, il faut faire attention. Deuxièmement, je crois que les trois mecs de deux degrés sont des losers. Troisièmement, mon stage ne sera pas rémunéré.

 

27 Juin

J’ai eu une discussion sur les chiffres de vente ridicules avec Mathieu aujourd’hui et il m’a dit :

« Tu crois quoi ? Que Jésus, quand il a écrit la Bible, il en a vendu 10 000 exemplaires le premier jour ? Non. Ça a pris du temps, mais au bout de quelques années, son livre a cartonné. Et bien nous c’est pareil, on a le même business plan que Jésus mais en un peu plus rapide et en plus cool. »

J’ai l’impression qu’ils ne sont pas allés au catéchisme.

 

28 Juin

Cher journal,

J’essaie de m’intégrer à l’équipe. J’ai dit du bien du fait de vendre un fichier numérique. Je leur ai dit que le marché de l’ebook était mûr, notamment avec la montée en puissance des digital mum.

Florian a dit qu’il ne connaissait pas ce concept, que ce n’était cité dans aucun American Pie.

Harold m’a demandé si les digital mum, c’était comme les MILF ?

Je ne connaissais pas cette cible marketing, j’ai fait des recherches sur Internet… ça n’a rien à voir. J’ai peur.

 

1er Juillet

Cher journal,

J’ai parcouru leur livre aujourd’hui, il est joli, il y a de chouettes dessins comme celui là :

deuxdegres_petit-paris_illustration-noue_mathieu-zimmer

Par contre, le livre est tout rose. Martin, le graphiste, m’a dit que c’était magenta. J’ai suggéré de mettre plutôt du vert, c’est plus tendance. Florian s’est fâché, il m’a dit :

«  j’en connais un qui va benchmarker des agenda 21 ! »

Je me suis tu mais je ne vais rien lâcher, je suis sûr qu’on peut développer une communication corporate B to B avec un dessin fédérateur, renouant avec la comédie, la légèreté et la connivence. Je vais relancer Mathieu tous les jours pour faire un dessin destiné à la communauté facebook.

 

2 Juillet

Je leur ai dit de communiquer davantage sur Twitter et, comme d’habitude, Florian a eu l’air consterné. Heureusement, Harold a pris ma défense en disant que Twitter ça avait l’air important mais qu’il ne comprenait pas ce que c’était. Ils m’ont demandé d’expliquer l’intérêt de Twitter en 140 caractères… je n’ai pas réussi. Je me suis senti désemparé, je l’ai écrit sur mon mur facebook.

 

3 Juillet

Ils m’ont donné les commentaires des premiers lecteurs afin de communiquer un peu sur le livre. C’est encourageant. Par contre, je pense que certains sont faux :

je vous lis avec délectation (…) votre point de vue est bien rafraîchissant Maxime

Ca fait un bien fou de lire ça après une année de master 1 à parler de pistes cyclables, d’écoquartiers et de jolis tramway en site propre Rémi

j’étais pété de rire Jean-laurent

J’ai déjà acheté 4 fois le livre de mon petit Mathieu, c’est toujours un plaisir renouvelé Dominique Z.

Depuis que j’ai lu ce livre, ma créativité a augmenté de 28%, mon brand managing de 43%, je suis une meilleure urbaniste  Cynthia

Je l’ai lu il y a 5 jours, c’était magique. Depuis, ma calvitie se réduit et mes érections sont plus vigoureuses Patrick Anderson

La boutique n’a pas fonctionné Nadja

 

4 juillet

Ils n’ont vendu que trois livres cette semaine mais ils travaillent quand même sur les moyens de financer la sortie en papier de leur Petit Paris pour le mois d’Octobre. Florian m’a demandé de faire des recherches sur Gregory Lemarchal, il pense que la mort de l’un des auteurs pourrait bien relancer les ventes. Harold suggère plutôt le financement participatif. C’est d’après lui un outil très puissant, ça a lancé Grégoire et Joyce Jonathan. Ils ont ensuite passé la fin de l’après-midi à débattre sur le potentiel sexuel de Disneyland. Ils m’ont demandé de prendre des notes.

Des fois, je ne me sens pas du tout inspiré par mes maîtres de stage.

 

5 Juillet

Toute la semaine, j’ai demandé à Mathieu de faire d’autres dessins pour alimenter le facebook de la communauté deux degrés. Il l’a fait… il a glissé ça sur mon bureau ce matin :

deuxdegres_saga-de-l-ete_pierre-etienne

 

Je crois que je ne vais pas le publier, le dessin me semble trop segmentant, pas assez corporate. De toute façon, cette idée de dessin n’était pas bonne. Quand j’ai feuilleté la page 75 du Petit Paris, je suis tombé sur leur illustration du cluster de Saclay…un dessin très inquiétant. Je ne suis pas sûr que ce soit un livre d’urbanisme. Je vais devoir le lire attentivement.

Mémo : se méfier de Mathieu, il a une part très sombre.

 

8 Juillet

Cher journal,

J’ai passé une bonne journée aujourd’hui, tout le monde était content, ils ont vendu leur livre à l’agence d’urbanisme de Strasbourg et un exemplaire au Bangladesh.

Par contre, j’ai lu l’introduction, c’est un peu confus. Ils parlent de vampires, des BB Brunes, de la nouvelle centrale nucléaire francilienne et de frustrations provinciales vis-à-vis des femmes. Le pitch du livre ne me semble pas très clair.

 

9 Juillet

Lorsque je leur ai demandé de repréciser le sujet du livre pour donner plus d’impact à la campagne de marketing, Mathieu m’a regardé assez froidement et m’a dit :

« On a détruit un tiers de l’Ile-de-France. Ca te suffit pas comme impact ? »

Florian a rajouté que seuls les Vikings, les Anglais, les Prussiens et leur dérivés germaniques avaient tenté la même chose mais en vain. Puis Mathieu a crié : « On a les plans! Tu entends Pierre-Etienne? On a les plans de la démolition de l’Ile-de-France!!! ».

Je sais qu’ils ont les plans, je les ai vu dans le livre…

 

10 Juillet

Mathieu était très excité aujourd’hui, il a une idée pour vendre plus de livres, ce qu’il appelle « la stratégie de la peur ». Il dit qu’il faut faire comme ces « bâtards d’assureurs qui te disent que ta femme va crever du cancer ou que ton fils sera handicapé pour te vendre des contrats à la con ». Il veut que les gens aient peur et qu’ils achètent le livre pour savoir s’ils doivent vraiment avoir peur. Il a proposé de nouvelles couvertures qui feraient « bander Jean-Marc Morandini » selon lui :

deuxdegres_developpement-pesonnel_saga_petitparis1

***

deuxdegres_developpement-pesonnel_saga_petitparis2

***

deuxdegres_developpement-pesonnel_saga_petitparis3

 

Mathieu m’a remercié d’avoir suggéré de donner plus d’impact à la stratégie de communication. Il avait l’air content de moi… je suis troublé, c’est peut-être un piège? En tout cas, j’ai un copain qui travaille au journal Le Point, les nouvelles couvertures pourraient l’intéresser.

 

11 Juillet

Une bonne journée au boulot aujourd’hui, Mathieu n’était pas là. J’ai bossé avec Harold sur leur projet d’observatoire des villes françaises et, plus particulièrement, sur Caen. Il m’a expliqué que lorsque l’on regarde le wikipédia et le site Internet de Caen, le seul potentiel touristique et d’animation de la ville qui est mis en avant c’est son mémorial. Ce serait apparemment un mauvais signe, mais il dit qu’il y a sans doute quelque chose d’intéressant à envisager pour améliorer l’image de cette ville. Visiblement, il faut faire 5 années d’études pour arriver à décrypter ce genre de choses.

 

12 Juillet

Je suis content, j’ai bu une bière avec eux après le boulot, et ça m’a beaucoup appris. Ils ont parlé de filles toute la soirée. Mais, bizarrement, ils n’ont pas l’air de tout comprendre à ce sujet. Ça doit être ce qu’ils appellent le « raisonnement par l’absurde ».

 

Mémo : je sens que je me suis bien intégré ce soir, ils m’appellent Pierrette maintenant.

 

15 Juillet

Cher journal,

J’ai lu le premier chapitre de leur livre. Ils parlent de transport, de douceur, de marche à pied. Tout n’est pas intéressant mais je me suis laissé emporter par ce texte assez mignon. Il y a même des passages romantiques avec leur héros Antoine. En mettant en valeur ce style plus consensuel, je suis sûr qu’ils pourraient élargir le profil des acheteurs du livre.

 

16 Juillet

Après trois heures d’hésitation, j’ai osé leur dire qu’ils devraient être moins segmentant pour vendre plus de livres et, bizarrement, ils m’ont écouté. Ils me font confiance pour les driver dans la construction de leur nouvelle image plus rassembleuse. Faut dire que la « stratégie de la peur » de la semaine dernière n’a pas fonctionné du tout : 2 livres vendus.

Harold a proposé une communication centrée sur les enfants car, selon lui, ce sont les livres pour enfant les mieux faits et les parents achètent toujours lorsqu’il s’agit de leur gamin.

Je pense qu’il a sans doute raison, mais je doute de ses références littéraires.

 

17 Juillet

Ils ont beaucoup travaillé sur le repositionnement de leur image, en se concentrant sur la cible 6 – 17 ans. Ils m’ont donné ça ce matin :

deuxdegres_developpement-pesonnel_saga-de-l-ete_petit-paris-jeu-enfant

 

deuxdegres_developpement-personnel_saga-de-l-ete_petit-paris-gamin

 

C’est encore trop segmentant à mon goût mais je sais qu’ils ont fait beaucoup d’efforts pour arriver à ce résultat. On est sur la bonne voie.

 

18 Juillet

Cher journal,

Je suis très énervé, ils ont tout fait foirer pour le repositionnement de leur image. Ils ont publié ce matin une interview et un article qui sont tous les deux beaucoup trop segmentant. Je leur ai dit que c’était une grave erreur de brand strategy.

Mathieu a commencé à crier : « C’est toi que je vais segmenter ! », puis il s’est rapidement repris : « Non, pardon, excuse-moi. Consensuel. On doit être consensuel. Pardon. Dis nous ce qu’on doit faire, donne nous des exemples pour qu’on comprenne ». Je ne me suis pas dégonflé, je les ai regardés dans les yeux et je leur ai sorti le dernier livre de Marc Lévy de mon sac. Là, je les ai impressionnés.

 

19 Juillet

Très bonne journée aujourd’hui, reposante. Ils se sont passionnés pour Marc Levy toute la journée. Ils ont répété sans cesse : « on va marclevyfier nos vies » ou « sois plus Marc Lévy dans ton travail».

Grosse semaine de boulot à venir pour leur repositionnement d’image et c’est moi qui prend le lead de ce dossier. Je vais finir le dernier livre de Marc Levy sereinement ce week-end.

 

21 Juillet

Ils m’ont envoyé un mail samedi soir vers 23h45 :

 

« Pierrette,

+ 550 % sur les ventes du livre cette semaine. Grâce à l’interview ! Dans le cul le consensuel, dans le cul Marc Lévy ! Les gens veulent qu’on segmente. On va segmenter à mort. Changement de programme, rendez-vous lundi à 9h au boulot, on va segmenter Marc Lévy!

PS : Regarde toutes les interviews de Gérard Holtz lors de ce tour de France et fais nous un rapport dont le sujet est : lécher le cul de tout le monde rend-il insupportablement con ? Ou comme tu dirais : faut-il adopter une brand strategy corporate lorsque le marketing multicanal se heurte à un marché dont la congruity des segments est faible et le discriminant relevance est fort ?

Bon week-end.»

 

Je suis fatigué.

 

 

22 Juillet

Cher journal,

J’ai mal dormi la nuit dernière, j’appréhendais ce projet de segmentation de Marc Lévy. Finalement, mes maîtres de stage n’ont plus envie de le faire. Ils m’ont dit qu’ils avaient passé un bon week-end à la campagne et qu’ils voulaient se contenter d’une semaine consensuelle et corporate. Ils m’ont quand même laissé leurs notes de travail sur Marc Lévy si jamais ils devaient relancer le projet un de ces jours :

deuxdegres_developpement-pesonnel_saga_marc-levy

 

23 Juillet

Ça ne m’étonne pas qu’ils aillent à la campagne, j’ai lu le deuxième chapitre du Petit Paris et ils parlent tout le temps d’animaux. Ils ont l’air passionné par le blongios nain, un oiseau qui les amuse beaucoup dès qu’ils en parlent. Ils parlent aussi beaucoup de femme-cheval, un portrait qui ressemble beaucoup à maman. Je lui offrirai peut-être le livre, elle qui aime tant l’équitation. Ça lui fera plaisir.

 

24 Juillet

Florian m’a fait lire le commentaire de l’Est Républicain qui a été choisi pour promouvoir le dernier livre de Marc Levy :

 On n’est pas loin (…) d’un Millenium à la française qui se passerait aux États-Unis… .

Il m’a dit qu’avec des critiques positives comme ça, on n’avait rien à faire pour segmenter Marc Lévy.

Je n’ai pas compris alors il m’a dit que c’était comme si on disait :

 On n’est pas loin d’un Voyage au bout de la nuit mais sans familiarité et dans lequel la JAPD aurait remplacé la première guerre mondiale… 

ou

 On n’est pas loin d’un American Psycho sans violence et dans lequel le héros se battrait pour sauver l’Antarctique de la fonte des glaces… 

J’ai fait semblant de comprendre, il avait l’air content.

 

25 Juillet

Mathieu est venu me voir, il a balancé son cahier sur mon bureau, a posé son pied droit sur une chaise et m’a dit :

« On s’est gouré avec Marc Lévy. Le mec vend des livres de plage. Ca n’a rien à voir avec notre bouquin. Le Petit Paris est un livre de bureau, le genre de truc que t’imprimes en douce vers 13h quand les collègues sont pas là ou que tu lis discrétos sur ton écran au lieu de remplir tes tableaux de bord ». Puis il est parti en oubliant son cahier et en cognant accidentellement son épaule contre le montant de la porte…

Je ne sais pas s’il attend quelque chose de moi ? Qu’est ce que je dois faire ? Faut-il que je prenne une initiative? Laquelle ?

 

26 Juillet

Je me sens assez mal managé, ils partent dans tous les sens. Je leur ai donc fait visionner des vidéos ( et ) sur le management en mode projet, avec la mise en place d’objectifs clairs. Ils m’ont dit ok pour ce mode de management puis ils ont enchaîné comme ça :

«  raisonnablement, avec un livre sur la société et l’urbanisme comme le Petit Paris, on peut devenir millionnaire. On récupère 66% des recettes nettes, soit 3,50 euros par unité, donc faudrait vendre 285 715 livres pour atteindre un million d’euros. On en a déjà vendu 52. Il t’en reste encore 285 663 à vendre. Bouge toi le cul Pierrette, t’as rempli que 0,018% de tes objectifs ! »

Avec l’expérience, je commence à comprendre certaines de mes erreurs.

 

 

29 Juillet

Cher journal,

j’ai lu le 3ème chapitre de leur livre. C’est très perturbant. Il y a de très beaux passages plein d’espoir comme celui là :

« Plus que jamais, les espaces publics forment le socle des échanges entre tous les individus. Le citadin lambda doit pouvoir tendre la main aux marginaux , les marginaux s’inspirer de la vie du citadin lambda. Cette cause passe parfois par une chose aussi simple qu’un banc. Un banc sur lequel un cadre supérieur viendra s’asseoir pour lire une histoire à son fils. Par ce geste, ce père saura inspirer le jeune marginal zonant au bas de l’immeuble d’en face. Peut-être lui donner le goût de la lecture, de l’apprentissage ? Ce jeune sera tenté de s’approcher du banc, le dépasser puis franchir les portes de la médiathèque qui vient d’être construite dans son quartier »

et d’autres très inquiétants comme celui là :

« Quel message envoyer à celui qui osera tondre sa pelouse le dimanche, enfreignant ainsi les normes sur le bruit de proximité et le fauchage de l’herbe ? Et bien ce sera un message de fermeté ! Que ceux qui osent peindre leurs volets en marron dans une zone paysagère réglementée aillent vivre à côté de voisins pédophiles ! Que ceux qui lavent leur voiture tous les dimanches en période de sécheresse aillent nous dire si l’herbe est plus verte de l’autre côté des potelets, là où s’épanouissent les proxénètes sataniques ! »

Je pense que l’un des auteurs est un schizophrène. Je dois essayer de savoir lequel. Ça tombe bien, mon école de communication m’a demandé d’évaluer mes maîtres de stage. J’avoue que je suis très excité à l’idée de les noter. Je me sens un peu comme Sébastien Demorand, le jury de Masterchef.

 

30 Juillet

J’ai observé Florian toute la journée. Il est allé beaucoup sur wikipedia puis sur des sites de football américain, il va aux toilettes à heure fixe et, enfin, il a fait une pause en lisant un livre de stratégie militaire de l’antiquité. Ce soir, il a prévu de regarder le catch. Il est étrange mais trop équilibré pour être schizo.

 

31 Juillet

11h

Je me prends de plus en plus au jeu de l’évaluation. J’ai observé Mathieu ce matin, il est spécial. Il peut passer des heures, parfois des jours entiers, sans me parler ou même me regarder et puis, d’un coup, il me fait une blague de mauvais goût ou il s’énerve contre quelque chose. Aujourd’hui, c’était contre les opticiens. Il a l’air de les détester énormément alors qu’il n’a même pas de lunettes. Quand il gueule, ça peut ressembler aux textes gênants du chapitre 3 mais je ne suis pas sûr qu’il les ait écrit parce qu’il quand même une tête sympa.

16h

J’ai remarqué qu’ils prennent plein de notes sur moi depuis le début d’après-midi. Quand je fais un truc, ils m’observent puis ils écrivent quelque chose. Je dis une phrase, ils ne répondent pas mais ils écrivent sur leurs blocs notes ou des post-it… Je pense qu’ils sont en train de m’évaluer à leur tour.

Mathieu me regarde fixement, parfois pendant plusieurs minutes. Je pense que c’est lui qui est à l’origine de tout ça. Je pense que c’est lui qui a écrit le troisième chapitre…

 

1 Août

Ils continuent de m’observer. Ils notent des choses sur moi. Maintenant, ils font des réunions auxquelles je ne suis pas invité et durant lesquelles ils me regardent et ils écrivent sur leurs blocs notes. Harold a l’air moins concentré que les autres dans cette tâche, mais ça ne m’étonne pas, je ne comprends pas bien son rythme de travail. Parfois il travaille beaucoup, d’autres fois non. Certains mails sont envoyés à 4h du matin et il prend beaucoup trop de cafés. Florian dit que, techniquement, l’horloge biologique est calquée sur le rythme du soleil ; il ne comprend pas le manque de rationalité d’Harold qui consiste à ne pas suivre les phases de jour et de nuit pour dormir. Lui-même accorde « une grande attention au réglage de son anneau pylorique ». Putain, mais qu’est ce que ça veut dire ? Ce ne sont pas des comportements de professionnels ! Ils n’ont pas eu de formation ou de coaching de manager ? Je suis perdu entre les deux bordéliques et celui trop rigoureux. En plus ils continuent de m’observer et d’écrire des trucs sur moi toute la journée. Ça me stresse ! Ils ne peuvent pas faire comme tout le monde, écrire ce qu’ils pensent sur leur mur facebook ?

 

2 Août

J’ai réduit mes gestes au maximum, je ne parle presque plus. Je sais qu’ils m’épient, ils m’observent puis ils écrivent des choses me concernant. Je dois rester discret. Si j’arrive à tenir quelques jours comme ça, je pense que Mathieu et Harold finiront par perdre les notes qu’ils ont écrites sur moi, tellement ils sont bordéliques. Mais Florian, impossible qu’il perde son bloc note, il est trop bien organisé. Il a posé son bloc note à côté de son bouquin de stratégie militaire. Je vais devoir lui voler ! Je dois savoir ce qu’ils écrivent sur moi…

 

5 Août

Cher journal,

J’ai stressé tout le week-end. J’ai tout de même trouvé le courage de lire le quatrième chapitre du Petit Paris mais ça ne m’a pas détendu du tout. Ils veulent, soit construire un parc post-apocalyptique dans l’Est parisien, soit mélanger intensivement les pauvres et les riches autour du plateau de Saclay (ils n’ont pas l’air d’aimer les grandes écoles. Ils doivent être jaloux parce qu’ils viennent de l’université…). Je ne sais pas ce qui est le pire. J’en ai parlé à Maman, elle a très peur pour sa maison à Antony.

Au boulot, ils n’ont rien écrit sur moi aujourd’hui. Ils ont du passer à autre chose. Le bloc-note de Florian est resté fermé.

 

PS : dans leur livre, ils ont écrit que l’agenda 21 est « un document politique qui peut servir de papier toilette bio et parfumé ». Ils ont donc bien voulu me punir la dernière fois avec ce benchmark.

 

6 Août

J’ai réussi. Je suis resté discret, j’analysais les commentaires d’un article comme ils me l’avaient demandé et j’ai attendu la fin de la journée pour dérober le bloc-note de Florian qui devait partir plus tôt.

Ils ont fait comme une sorte de fiche d’identité.

deuxdegres_developpement-personnel_saga_ppp-Pierre-Etienne

C’est horrible ! Je suis très énervé ! Je me sens blessé ! Ils ont critiqué mon look et ma façon de m’habiller. Ils se prennent pour qui? Florian a les mêmes vêtements depuis l’âge de 15 ans, Harold a des trous dans ses vêtements, Mathieu n’a que trois vêtements. Je vais me venger. Secret Story à côté, ce sera du pipi du chat.

 

PS : penser à remette le bloc-note sur le bureau de Florian demain juste avant qu’il arrive (entre 8h57 et 9h).

 

7 Août

9h02

Florian a tout de suite vu que j’avais pris son bloc-note car je ne l’avais pas replacé de la bonne façon. Il n’était pas parfaitement perpendiculaire à la table et parallèle au stylo. Lorsqu’il m’a demandé ce que j’avais voulu regarder dans son bloc-note, je me suis effondré, j’ai pleuré. On s’est expliqué.

En fait, ils ont évalué ma « PPP » personnelle. Ce serait pour m’aider dans la vie. Pour repositionner mon image, pour faire exploser le potentiel de mon personal brandingbien au-delà de ma e-reputationJe trouve ça très intéressant et gênant à la fois.

Comme je continuais à sangloter, Mathieu m’a dit que j’étais bien habillé aujourd’hui. Ça m’a fait plaisir.

 

8 Août

J’ai voulu reparler de ma PPP aujourd’hui mais Harold m’a conseillé de ne pas trop me prendre la tête. Il m’a dit qu’ils ne valaient pas mieux que moi :

« Tu sais, en tant qu’urbaniste, du point de vue de l’aura sexuelle, on est entre l’informaticien et le mec des espaces verts qui arrose les rond-points. »

Je leur ai dit que non, qu’ils étaient bien, qu’ils avaient l’air intelligent et là, Mathieu est arrivé :

« Mais ça n’a rien à voir. Regarde ces connards d’opticiens à glander toute la journée avec des chaussures pointues et des chemises, à entuber les gens obligés de porter des lunettes ! Même l’opticien de Bergerac peut inviter le juré de Dance avec les stars pendant que nous, on n’arrive même pas à expliquer notre boulot aux meufs! »

J’ai l’impression que leur PPP est bien pourrie.

 

9 Août

Aujourd’hui, ils étaient maussades toute la journée. À la fin, Mathieu s’est levé et il a gueulé :

« Ras le cul, on ne peut pas vendre notre livre en étant urbaniste. Tout le monde s’en fout. On n’arrive même pas à avoir le respect des environnementalistes ! »

Harold a rajouté avec un ton agressif : « les environnementalistes, ces bouffeurs de graines qui vendent des études à 20 000 euros à des élus analphabètes alors que moi en trois clics sur Internet je peux faire la même chose dans la journée ! »

Mathieu m’a regardé puis a lancé :

« Merde, même Pierrette et son absence de personnalité peut mieux réussir que nous. Faut qu’on change, faut qu’on vende du rêve, pas du PLU. Faut un gros repositionnement d’image. Bon, je viens de décider que dorénavant, je serai un artiste. A partir d’aujourd’hui, je suis plus urbaniste, je suis un artiste. Et là, on va en vendre des livres ! »

Florian a tout de suite surenchérit : « si t’es artiste, moi je veux être officiellement écrivain ! »

Ils se sont tapés dans les mains en répétant qu’ils étaient artiste ou écrivain et qu’ils allaient vendre plein de livres.

Harold avait l’air un peu dépité. Moi, c’est 50% d’inquiétude, 50% d’enthousiasme. En tout cas, je suis content, ils ont dit que j’allais réussir ma vie.

 

 

12 Août

Cher journal,

Je sens que je dois les aider. Après avoir lu le cinquième chapitre, j’ai compris. Ils font de la satire. Parfois, ils disent l’inverse de ce qu’ils pensent. Par exemple, dans ce paragraphe :

« Que se passe-t-il lorsque nous sortons du travail ? Lorsque nous n’avons pas envie de traîner chez nous ? Lorsque nous voulons nous occuper sans dépenser beaucoup d’argent ? Les équipes du Grand Paris ont répondu à ces interrogations. Nous pouvons faire du vélo, passer du temps sur un banc à l’ombre d’un arbre magnifiant une belle place fraîchement réaménagée, prendre un thé au pied du nouveau musée d’art contemporain, conduire une voiture électrique, aimer tout le monde et cultiver notre potager. Rien d’autre. Pas d’alternative. Pas d’échappatoire aux plans dessinés par les urbanistes. Ils ont sélectionné pour vous les meilleures possibilités de stimulation offertes dans la vie. »

et bien quand ils parlent des «meilleures possibilités de stimulation offertes par la vie », ils ne le pensent pas du tout. Ils veulent dire qu’il devrait y’avoir plein d’autres choses plus intéressantes à faire. Leur manière de présenter les choses est étrange. Mes profs de communication m’ont toujours déconseillé de faire ça.

Une fois qu’on a compris, ils sont intéressants, voire gentils. Quand j’ai lu cette histoire de ville chiante, j’ai tout de suite vu qu’ils parlaient avec respect de la vie de maman et papa à Antony. Faut juste qu’ils soient plus présentables, qu’ils adoptent une stratégie de créativité de rupture positive. Et c’est là que j’interviens !

 

13 Août

J’ai beaucoup parlé à Mathieu, je lui ai expliqué qu’il fallait relancer les ventes du livre mais il m’a répondu :

« Tu sais Pierre-Etienne, quand tu parles, je filtre ce que tu dis et je garde que ce qui est intéressant. Là, y’avait rien. Rien du tout. Tu vas plutôt m’aider à trouver mon style d’artiste à moi. Un genre de créatif 2.0, un web artiste qui fait du collage, avec du cynisme mais qui pourrait être consultant au grand journal. Tu vois un peu le genre ? Tu me benchmark tout ça pour demain ? »

J’ai décidé de filtrer ce travail…J’ai ensuite essayé de convaincre Florian de se concentrer sur les ventes du livre mais c’est peine perdue. Il passe son temps à travailler son nouveau look, un écrivain « classe mais technique ». Il m’a dit que c’était compliqué, North Face ou Eider font très peu de belles chemises ou de châles pour hommes.

J’ai tant de choses à lui apprendre…

 

14 Août

Harold était dans une de ses phases très productives, il ne s’intéresse pas aux ventes du Petit Paris. Puisqu’il est le seul à se préoccuper de l’avenir de la sarl deux degrés, il doit mettre le paquet. Il a décidé de se concentrer sur l’organigramme de l’entreprise pour faire pro et classe auprès des clients. Il s’est nommé executive chief of management et il est au dessus de Mathieu et Florian. Il m’a nommé vice-director of corporate communication agency et je suis également au dessus de Mathieu et Florian. Il m’a dit que c’était juste pour les faire chier et pour qu’ils arrêtent leurs conneries d’artiste-écrivain.

Je suis vraiment content de cette promotion, ça va me donner du poids pour relancer la stratégie de com du Petit Paris.

 

15 Août

Aucun livre vendu cette semaine. J’ai pris mes responsabilités de vice-director of corporate communication agency et j’ai écrit un mail alors que c’est férié :

Salut,

J’ai bien analysé le profil des acheteurs, et je me suis rendu compte qu’on ne touche pas du tout les plus de 35 ans. Il y a probablement un créneau intéressant à creuser. On en parle demain ?

Cordialement,

Pierre-Etienne

vice-director of corporate communication agency

 

Mathieu a répondu :

Pierrette

Tu vas me calmer ces vilaines petites poussées de prise d’initiative, me ranger ton titre de vice director de mon cul et te concentrer sur mon benchmark d’artiste 2.0, je suis en manque d’inspiration artistique en ce moment.

 

Florian a répondu :

Message à l’attention de l’ensemble des employés de deux degrés : je souhaite que l’on bannisse définitivement tous les anglicismes dans nos échanges de courriels. La langue française est amplement suffisante pour donner des titres ronflants à des fonctions qui n’existent pas et destinées à des gens insignifiants en manque de reconnaissance.

 

J’en ai marre, personne ne m’écoute, personne ne me respecte et on continue à ne pas vendre de livres !

 

16 Août

Oh les enfoirés ! Ils ont passé une heure avec une jeune étudiante en marketing qui postulait pour un stage. Elle leur a dit qu’elle pouvait les aider pour vendre le livre, notamment auprès des 35 – 55 ans, « une cible qui semble être sous-exploitée ». Ils sont sortis de l’entretien en se disant qu’elle avait raison, qu’il fallait s’occuper de la com du livre et qu’elle pourrait probablement les aider. Ils veulent même payer son stage… Ah la pouffiasse ! Et ces trois mongoliens, première fois qu’ils voient une fille en deux mois, et les voilà tout excités. J’ai bien vu qu’ils ne la regardaient de la même façon que moi. Elle a quoi de plus que moi ? Je dois mettre une jupe et avoir les cuisses dorées pour qu’ils fassent attention à moi ?

Je vais aller bronzer à la plage loin d’eux ce week-end, ça me fera du bien.

 

 

 

19 Août

Cher journal,

J’ai prévu de ne rien faire de la semaine, je sens que je me fatigue pour rien et en plus ils ne s’intéressent qu’à la nouvelle stagiaire qui doit passer vendredi pour la convention de stage. Aujourd’hui, Mathieu est venu apporter ses « œuvres » tirées du Petit Paris et qui sont destinées aux 35 – 55 ans :

deuxdegres_developement-personnel_saga-axe-defonce

deuxdegres_developpement-personnel_saga-Chambourcy-ville-nature

C’est de la merde. Je lui ai dit qu’il s’était trompé de cible, qu’il avait fait des dessins pour des vieux ou des beaufs. Mais on doit viser les CSP++ , les décideurs et les milieux intellectuels, ceux qui influencent le monde, qui ont le pouvoir de faire le Petit Paris.

Il a repris ces dessins et m’a dit de ne surtout pas en parler à la future stagiaire.

 

20 Août

Mathieu est revenu avec une nouvelle œuvre qu’il a appelée « les décideurs face au Petit Paris ». C’est un peu chargé à mon goût mais c’est frais.

deuxdegres_developpement-personnel_saga-les-décideurs-face-au-Petit-Paris

Florian n’a pas du tout aimé. Il a rajouté que Mathieu risquait pas d’impressionner la future stagiaire avec ce genre de connerie alors que lui, il avait de réels arguments niveau culture général : « rien que dans le chapitre 6, j’ai fait des références à Aldous Huxley,  Ray Bradbury, Orson Welles, Juvénal, le Prince de Monaco, Aragon, Euripide, Hippodamos, Dante et ses cercles de l’enfer, Le Caravage, Louis-Ferdinand Céline, l’empereur Sévère Alexandre et Le Pape. Mathieu a juste parlé de prostituée-champêtre, de Seat Ibiza et de joueurs de foot. Je pense que le choix de notre future stagiaire sera vite fait. »

Cette semaine s’annonce de mieux en mieux.

 

21 Août

Cher journal,

j’ai lu ce 6ème chapitre qu’ils ont appelé « ville bandante ». Avec un titre comme ça, c’est pas toujours très fin mais y’a un bel enthousiasme, une lucidité intéressante et plein de références effectivement. J’ai surtout senti une forme de malaise…commençant à connaitre les auteurs, ils ont du expérimenter dans leur vie une forme de frustration sexuelle. En tout cas, l’histoire de leur héros Antoine décolle enfin.

Au boulot, la tension est montée d’un cran également. L’arrivée prochaine de la nouvelle stagiaire crée des rivalités surtout qu’Harold en a profité pour faire passer par mail le nouvel organigramme qui sera présenté à la stagiaire vendredi.

deuxdegres_developpement-personnel_saga-organigramme

Florian a dit qu’il ne comprenait pas ce document qui ne respectait pas la règle sur la non-utilisation des anglicismes. Ce document n’était donc pas valide.

Mathieu a dit qu’il « en avait rien à foutre », qu’il était au dessus de tout ça, qu’il était un artiste, qu’il ne prêtait pas attention à ce genre de bassesses managériales.

 

22 Août

Personne ne s’est parlé aujourd’hui. Mathieu m’a envoyé des mails mystérieux. Il veut faire une sorte d’alliance avec moi pour créer un service art director indépendant de la direction générale dans lequel on pourrait communiquer entre nous uniquement par twitter et ainsi court-circuiter Harold et Florian. Ce blaireau n’a toujours rien compris à twitter.

Florian passe beaucoup de temps à remettre en place son nouveau châle pour homme eider et à ranger ses livres pour impressionner la stagiaire qui passe demain. Ce blaireau n’a toujours rien compris à la mode.

Harold imprime beaucoup d’organigrammes pour se faire mousser demain. J’ai peur que ce soit le moins blaireau des trois !

 

23 Août

Excellente journée aujourd’hui. La future stagiaire est passée au bureau avec son petit copain. Elle leur a annoncé qu’elle avait finalement préféré un stage dans une agence de communication qui travaille avec succès pour la collection girls des éditions fleuve noir. Ils avaient l’air bien cons puis ils ont commencé à dire qu’elle était pas si belle que ça et qu’elle avait finalement l’air niaise. Du coup, ils ont décidé de me prolonger gratuitement pendant quelques semaines. J’hésite un peu mais je pense que je vais rester, j’ai envie de voir ce qu’il va se passer.

En quittant le bureau, Mathieu m’a fait un clin d’œil et, en silence, il a esquissé des mots avec sa bouche. Je crois qu’il a voulu dire art director… C’est sûr, je vais rester quelques semaines de plus.

 

 

26 Août

Cher journal,

L’ambiance est tendue en ce moment. Leurs carrières d’artiste ou d’écrivain leurs montent à la tête. Par exemple aujourd’hui, j’ai travaillé avec Mathieu sur le fond qui accompagnera la future photo des membres de l’agence.

Puisqu’ils sont trois hommes blancs, je les ai prévenu que s’ils ne mettaient pas un asiatique, un noir et une femme avec eux sur la photo, ils passeraient pour des racistes misogynes. Mathieu a dit ok mais il a rappelé qu’il était obligé de mettre des lunettes de soleil aux personnages de la photo pour ne pas avoir de problèmes de droit à l’image. Il a dit que ça ne poserai pas de soucis pour le noir et la femme mais qu’on risquerait de ne pas reconnaître l’asiatique s’il a des lunettes de soleil. Il a trouvé une solution subtile pour palier ce problème.

deuxdegres_developpement-personnel_saga_fond-photo-2°

J’aime bien les mots-clés qu’ils ont mis dans le fond, ça montre qu’ils sont de vrais professionnels audacieux… mais pas trop, pour rassurer les clients. Il ne reste plus qu’à mettre leur tête dessus et ce sera très bien.

Par contre, Florian n’est pas du tout de cet avis. Il a dit que c’était de la merde et que ça ne l’étonnait pas que la stagiaire se soit barrée vendredi dernier. Mathieu lui a répondu qu’elle avait plutôt eu peur de l’écrivain obsessionnel qui chie à heure fixe. Moi je pense que Mathieu est un artiste qui dérange.

 

27 Août

Puisqu’ils se chamaillent en ce moment, j’ai essayé d’alléger l’ambiance en leur montrant pinterest aujourd’hui. Cela me semble être l’outil parfait pour toucher les 25 – 35 ans, les seules personnes qui achètent le livre. Ils ne connaissaient pas…

Harold m’a demandé si c’était fait pour mettre les proverbes spirituels qui existent sur facebook ? Je ne connaissais pas. Il m’a montré. Il m’a dit que c’étaient des textes qui sont très utiles pour ne jamais se remettre en cause. Les gens aiment beaucoup, ils vivent mieux leur connerie grâce à ça. Florian et Mathieu m’ont promis de m’en écrire pour demain.

Ils n’ont définitivement rien compris au travail de community manager.

 

28 Août

Ils m’ont livré les images pour pinterest, c’est vraiment mauvais :

proverbes-facebook

Les vignettes du début m’ont touché en plein cœur. J’enverrai la première à maman. Dommage que sur la fin, ils aient visiblement réglé quelques comptes personnels.

 

29 Août

Mathieu était très content aujourd’hui, il nous a annoncé qu’il a réussi à percer dans le monde de la création artistique. Il a décroché un contrat avec une grande chaîne de kebabs pour refaire les menus en devanture. Il dit que les que les gérants des kebabs apprécient son art de la composition et de la lumière. Harold et Florian en avaient visiblement rien à faire; du coup Mathieu m’a parlé tout l’après-midi… il me disait des trucs comme :

« Tu sais, en tant qu’artiste de kebab, j’adresse un message d’une grande force à l’humanité. L’union de la frite et du kebab, c’est une ode au mélange, l’Orient et l’Occident. C’est un doigt d’honneur à l’intolérance. »

ou

« Quand tu passes devant un kebab, que tu vois le menu à l’extérieur, le chatoiement de couleurs, ça a impact très brut sur toi, ça te remue. C’est bien plus puissant qu’un texte obscur de 150 pages ! »

deuxdegres_developement-personnel_saga-artiste-kebab

Je ne sais pas quoi dire. Il a bien compris que la diversité était un bon moyen de com mais il n’a toujours pas compris que la cible marketing, surtout pour les artistes, c’est un cadre sup. Si encore il avait été artiste de sushi…

 

30 Août

Hier, je leur ai demandé de benchmarker des architectes et des urbanistes qui réussissaient à vendre des livres numériques. Dès aujourd’hui, ils étaient tous les trois d’accord pour s’inspirer d’Alain Douang et de son livre.

101 secrets pour devenir Architecte from aROOTS TV on Vimeo.

C’est la première fois qu’ils sont d’accord depuis plusieurs jours, ça cache un truc, c’est peut-être un piège.

 

 

 

2 Septembre

Cher journal,

Je n’ai pas pu benchmarker correctement Alain Douang. Ses vidéos ne sont plus en ligne et on ne peut plus acheter son livre. Ça a un impact sur mes maîtres de stage, ils sont plutôt tristes. Mais Mathieu n’a pas baissé les bras. Il s’est même mis à se coiffer et dessiner sur les murs comme un vulgaire sous Alain Douang.

deuxdegres_developpement-personnel_saga_alain-douang-mur

deuxdegres_developpement-personnel_saga_mathieu-mur

 

3 Septembre

Je crois que j’ai bien fait de prolonger mon stage gratuit chez deux degrés. Ce matin, alors que je faisais mon tour quotidien sur le site du Point, je suis tombé sur cet article qui dit que Fukushima serait peut-être transformé en site touristique. C’est fou ! Comme la scatopole du Petit Paris, le parc d’attraction nucléaire. Mathieu et Florian avaient raison.

Mais ce n’est pas tout, j’ai aussi découvert ce classement des meilleures entreprises et l’agence deux degrés est partout très bien classée. Je crois que cette société a un énorme potentiel.

Les entreprises où il fait bon vivre :

  1. Google
  2. deux degrés
  3. Apple
  4. Total

Environnement de travail créatif et dynamique :

  1. Google
  2. deux degrés
  3. Publicis
  4. Electronic Arts

Les entreprises les plus innovantes :

  1. Apple
  2. Google
  3. deux degrés
  4. Samsung

Les stratégies de communication les plus irresponsables

  1. deux degrés
  2. Cuisinella
  3. Veet 

Finalement, Harold nous a appris que c’est lui qui avait fabriqué et envoyé le classement au Point pour essayer d’analyser leur traitement de l’information. J’espère que ce n’est pas la même chose pour le classement des hôpitaux, maman serait angoissée. Malgré cela, ça n’a pas cassé l’enthousiasme. Mathieu et Florian veulent se redonner à fond pour la boîte et mettre de côté leur carrière respective d’écrivain et d’artiste. Par contre, ils veulent refaire l’organigramme. Moi, je vais me donner à fond pour la com du Petit Paris, faut qu’on garde cette première place au classement.

 

4 Septembre

On a bossé toute la journée sur le nouvel organigramme. Mathieu et Florian avaient des demandes très précises pour mettre à jour la version d’Harold :

  • il fallait afficher un chef sinon ça faisait bordélique, comme le PS;
  • mais dans les faits, ils veulent être tous les trois au même niveau et innover avec un organigramme en cercle;
  • ils veulent rajouter un subalterne qui n’existe pas sinon trois chefs pour un stagiaire, ce n’est pas sérieux. Ils ont décidé de me couper en deux. Je serai à présent deux personnes : Pierre et Etienne. Je ne sais pas si c’est humiliant ou valorisant;
  • ils veulent que tout le monde soit chef de quelqu’un dans un domaine d’activité, sauf moi.

Il y a eu ensuite des petites modifications :

  • comme Harold est tout en haut, Mathieu et Florian ont exigé que son nom soit écrit en plus petit;
  • comme Mathieu dirige moins de personnes que les autres, il a exigé d’avoir en compensation un grade de capitaine.

Il y a eu un consensus sur ce document :

deuxdegres_developpement-pesonnel_saga-de-l-ete_organigramme-pentacle

Cette forme d’organigramme m’inquiète un peu. Mais c’est surtout le manque de clarté de la hiérarchie qui pose un gros problème. Il se passe quoi lorsque Harold me donne un ordre concernant la communication ? Ils m’ont dit que c’était très simple, je devais alors en référer au supérieur n+1, à savoir Mathieu, qui en référait à son supérieur n+1, à savoir Florian.

Lorsque je leur ai demandé ce qu’il fallait faire si Harold et Florian donnaient des ordres contradictoires, Mathieu m’a répondu, avec un grand geste des mains: «  Bordel ! Mais y aura pas de problème, y’a le cercle ! On est tous ensemble autour du cercle ! »

 

5 Septembre

Martin, le graphiste du livre est passé au bureau. Il était un peu énervé. Il a demandé d’arrêter les conneries graphiques plus moches les unes que les autres, que ça décrédibilisait son travail, et qu’il fallait mieux passer du temps pour préparer la campagne de financement participatif sur ulule pour la semaine prochaine afin de clôturer le budget de l’édition papier du Petit Paris.

Après il a gueulé sur sa rémunération, une histoire de droit d’auteur et de taux horaire qui ferait marrer un enfant chinois paraplégique.

Pour le calmer, Mathieu et Florian lui ont demandé de relativiser et que, niveau salaire, il pouvait s’estimer heureux par rapport à moi. Je suis un peu gêné.

 

6 Septembre

Mathieu a décidé de faire une dernière « audace graphique » pour faire chier Martin. Florian a donné son accord et ils m’ont demandé de les aider. Je suis bien content du résultat :

deuxdegres_developpement-personnel_saga_neuilly-côtécoeur

deuxdegres_developpement-personnel_saga_grumeau-neuilly

J’ai du mal à croire qu’il y ait un deuxième numéro. La réception critique du premier devrait être assez négative à Neuilly. Une interview un peu segmentante mais on a vérifié, aucun neuilléen n’a acheté le livre.

 

 

9 Septembre

Cher journal,

J’ai passé un week-end compliqué, papa et maman se séparent. Ils restent vivre à Antony mais chacun dans un appartement d’un côté et de l’autre de la ville. C’est le genre de douleur intime que j’aimerais pouvoir partager sur des réseaux sociaux, comme l’a si bien dit Mat Pokora. Du coup, ça a été dur au boulot aujourd’hui mais mes maîtres de stage ont été très gentils. Ils m’ont même annoncé que j’allais bientôt gérer la page facebook dédiée au Petit Paris en tant que community manager ! C’est super ! J’aurais tellement aimé annoncé ça à papa et maman autour d’un repas à une même table…

 

10 Septembre

Ils testent mes compétences de community manager. Ils m’ont demandé de préparer la réponse au commentaire lié à cet article :

30 août 2013 – Bluegirl

Réflexions trop rapide, raccourcis devrais-je dire….

Autant les postulats de départ peuvent constituer une entrée comme une autre!

Le sport est une activité qui fait se rencontrer les gens et par extension les partenaires potentiels.
Et l’on peut également décider d’établir ses partenaires sexuels selon des critères géographiques, bien que le critère principale me semble être plus simple à savoir trouver près de chez nous…

Le rapprochement de l’équitation comme pratique stimulant les zones sexuelles est proprement ridicule….
l’excitation sexuelle ne peut se résumer à un frottement d’avant en arrière, et la concentration, le contrôle physique, la précision demandées par cette activité mais comme beaucoup d’autres ne laisse pas vraiment la place à la fantaisie et à la liberté d’esprit que l’excitation sexuelle suppose…
donc bien que cela ne soit pas incompatible cela n’est pas la régle et je présent chez vous une méconnaissance totale de l’équitation comme des pratiques sexuelles des femmes!

A bon entendeur!

J’hésite entre une réponse d’excuse afin d’étouffer le badbuzz potentiel :

« Bonjour BlueGirl,

Nous avons bien pris en compte vos remarques et nous excusons pour les lacunes constatées dans cet article. Dans une logique de processus qualité certifié ISO 9001, l’ensemble de l’équipe deux degrés s’engage à mieux répondre à vos futures attentes et approfondira ses connaissances dans les domaines concernés.

Veuillez croire à nos plus sincères salutations.

Pierre-Etienne

community manager deux degrés »

ou une réponse plus offensive, plus corporate :

« Cher BlueGirl,

Nous sommes étonnés par vos commentaires car nous pouvons vous assurer que l’ensemble des membres de deux degrés bénéficient de solides compétences et expériences dans les domaines de l’équitation et des pratiques sexuelles. Toutefois, nous redoublerons d’efforts pour améliorer le niveau d’excellence de nos consultants afin de satisfaire au mieux vos besoins futurs.

Bien cordialement,

Pierre-Etienne

community manager deux degrés »

 

11 Septembre

Ils n’ont pas aimé mes propositions de réponse. Ils m’ont dit qu’il fallait que je sois meilleur lorsque je gérerai la page facebook Petit Paris parce que sinon, je cours à l’échec. Que l’échec était très mal vu en France et que la moindre erreur me suivrait tout ma vie professionnelle. Une réponse à un commentaire ratée, ce serait la fin de mon stage et sans stage, pas de travail, et sans travail, « un statut social de merde puis le suicide » selon Harold. J’ai pleuré en fin de journée. J’ai bien appelé maman pour me remonter le moral mais elle n’allait pas bien non plus.

 

12 Septembre

Le financement participatif du Petit Paris est lancé. Le prix du livre est de 21 €. Ils ont dit que c’était cher et pas cher en même temps. Florian a expliqué que c’était l’équivalent de 4 pintes de bières dans un bar. Il a dit qu’au cours d’une soirée à 4 pintes, tu peux espérer avoir autant de bonnes idées que dans le Petit Paris mais tu ne pourras pas t’en souvenir de toutes et que donc, Le Petit Paris était un bon investissement.

Mathieu était d’accord, il m’a demandé « de mettre tout ça en forme, en un peu plus classe, corporate et tout le bordel. Genre pub CSP ++ ». J’ai tout de suite pensé à papa, il n’aurait pas été d’accord avec ce point de vue…j’ai pleuré un petit peu.

 

13 Septembre

Ils m’ont réservé une surprise : un stage de team building dans un tronc géant, afin de renforcer ma confiance avant de gérer la page facebook, ou, comme ils disent, «de faire de moi quelqu’un d’humainement pertinent ».

Il n’y a pas eu de rafting ou de tyrolienne… Ils m’ont plutôt fait découvrir ce dont ils parlent dans le chapitre 7 :

Quelle meilleure façon de comprendre son environnement, d’en apprécier les rigueurs du climat, que de rentrer chez soi à pied une fois raté le dernier métro ? Quelle meilleure façon d’en assimiler les distances et la topographie, que lorsque la fatigue et le fait de cuver vous font apprécier les moindres particularités d’un trajet retour ? Quelle meilleure manière d’apprécier une ville que d’en voir un lieu emblématique s’illuminer aux premières lueurs de l’aube, après une de nuit d’itinérance plus ou moins préméditée ? Quelle meilleure manière d’apprécier les transports en commun que de les voir reprendre service au petit matin, quand la fatigue se fait sentir et que la marche promettait d’être encore longue ? Quelle meilleure manière d’apprécier ces fameuses « aménités urbaines » qu’un café-croissant au bistrot de la gare après une longue nuit de sortie, quand la faim et la fatigue se font lourdement ressentir (certains préfèreront un kebab) ?

Bref, du bruit, de l’alcool et de la marche à pied. Ça m’a beaucoup libéré. Je leur ai parlé très longtemps de mes problèmes avec le divorce de papa et maman. Ils m’ont laissé dormir dehors.

 

14 Septembre

J’ai reçu un mail ce matin :

« Pierrette, 

On a envie de t’aider avec le divorce de tes parents, donc on ne va peut-être pas détruire Antony entièrement dans le cadre du Petit Paris. On laissera le choix aux internautes. Ce sont eux qui décideront si on doit sauver un ou deux quartiers de la commune de tes parents et c’est toi qui géreras tout ça. 

Bon week-end ! »

J’espère que la brand community deux degrés sera clémente avec la ville dAntony. Papa et maman pourront peut-être se remettre ensemble s’ils vivent proche l’un de l’autre ?

16 Septembre

Mathieu est arrivé triomphant aujourd’hui : « Vous avez vu ces connards d’opticiens, l’affaire remonte aux plus hauts sommets de l’Etat ! Je vous l’avais dit. »

J’en ai profité pour faire un peu le fayot. Je leur ai dit qu’ils avaient aussi raison pour Miley Cyrus (là et ) dans l’épilogue du Petit Paris :

 » Avec les années, les filles et petites filles des séniors de l’Est s’étaient, pour certaines, muées en de véritables petites trainées, suivant ainsi la lignée inaugurée par Princesse Britney, la Comtesse Miley ou la Fée Lindsay.  »

Florian a rajouté qu’il avait pronostiqué une sex-tape entre Justin Bieber et Miley Cyrus dès 2007 ! Puis il a rappelé qu’ils avaient eu raison dans cet article à propos de la voiture pour nain, et qu’ils ont anticipé le succès de l’entonnoir pour femme dans le chapitre 7 du Petit Paris :

« nous faisons le pari que l’entonnoir deviendra un accessoire incontournable avec le développement du wildpeeing et du streetpeeing (les femmes n’auront jamais meilleur prétexte pour justifier leurs énormes sacs à main). »

Cette anticipation sur Miley Cyrus me rend fier d’eux. Ils sont forts en prospective.

 

17 Septembre

C’est le lancement du financement participatif aujourd’hui.

Mathieu a observé les projets qui ont cartonné :

« Premièrement, il y a celui du mec qui fait une BD sur le trail et il rassemble en quelques heures toutes les personnes qui aiment porter du lycra coloré. Un autre publie ses BD sur les codeurs et bam! Succès. Niveau stimulation, c’est faible mais les codeurs n’ont rien d’autre dans la vie alors ils ont tous payé. »

Il a rajouté que ça allait être plus compliqué pour nous en rapport à la communauté deux degrés :

« on est suivi par des urbanistes. Ils sont soit dépressifs, soit ils sont dans les bars à partir du mercredi. D’autres, à juste titre, n’ont pas du tout envie de s’intéresser à l’urbanisme en dehors de leur boulot. On a aussi des gens qui ne voudront jamais laisser leurs coordonnées à paypal. Ça va être long. »

J’ai reçu une belle leçon d’analyse de marché aujourd’hui.

 

18 Septembre

Je leur ai dit que les 8 500 € demandés sur ulule me semblaient difficilement atteignables. Ils m’ont d’abord dit que sans cette somme, le projet n’était pas viable. Puis Harold a rajouté :

« Solange a déjà obtenu 10 000 €. Je ne peux pas croire que nous vivions dans un pays où une artiste d’appartement parlant au ralenti puisse stimuler plus de gens que deux mecs qui ont décidé de détruire Paris! »

Après, il a embrayé sur une comparaison entre l’équipe de France et celle du Brésil au foot mais ça, je n’ai pas compris.

 

19 Septembre

Cher journal,

Ils m’ont présenté la page facebook que je devais animer. Il s’agit d’une sorte de tournoi pour sauver un quartier de la destruction dans le cadre du Petit Paris. Ils ont mis en duel le quartier où habite maman et celui où habite papa! C’est très dur. C’est cruel même…mais je le ferai. Je dois rester professionnel, me soumettre à l’avis de n’importe quel internaute. Je suis community manager avant tout !

 

 

23 Septembre

Cher journal,

Je suis très excité, ma page facebook est lancée aujourd’hui a 12 h. Ce sont de lourdes responsabilités. Je suis un peu anxieux aussi. D’ailleurs, je ne regarderai pas mon ordi avant 14 h, trop de stress. Si on n’atteint pas 400 likeurs en début d’après-midi, ce serait un gros échec pour moi.

 

Il est 15h…

Seulement 12 personnes aiment ma page… c’est horrible.

Personne ne m’aime. J’ai l’impression de revivre l’année 2010 durant laquelle mon père ne m’a pas du tout parlé car j’avais renoncé à faire l’école des arts et métiers pour suivre mon rêve et devenir community manager

 

24 Septembre

Je n’ai pas dormi de la nuit, j’ai regardé mon téléphone tout le temps pour voir si de nouvelles personnes aimaient ma page facebook. Rien. 20 personnes au mieux. Je crois que c’est pire que mon année de 4ème au collège d’Antony où ma classe m’avait pris en grippe lorsque j’avais acheté le dvd « kyosphère » alors que tout le monde avait mûri et écoutait Tragédie.

Je comprend mieux ce que vivent les exclus et les marginaux. J’écoute Soraya ou Vitaa, ça m’aide, ça m’apaise, ça me donne envie de me venger et de ne plus jamais liker les statuts des gens sur facebook.

 

25 Septembre

Mes chefs sont très occupés avec le financement participatif, ils ne se soucient pas de ma page facebook alors que ce sont eux qui ont eu cette idée débile de faire un questionnaire sur facebook, ce qui n’est pas du tout adapté. Ils ne comprennent rien et après ils me mettent en première ligne et mettent en danger ma carrière et ma vie personnelle. Je les déteste. Je déteste tout le monde, sauf les 30 personnes qui aiment ma page facebook.

 

26 Septembre

Cette fois je suis très inquiet ! Un internaute, Alexandre, m’a laissé un message me disant que mon questionnaire était trop compliqué à remplir. Si mes maîtres de stage découvrent ça, ils vont me critiquer, c’est sûr. J’en ai profité pour me confier à lui. Il ne m’a pas répondu mais il est toujours important pour un community manager d’instaurer un rapport de proximité avec les likeurs les plus actifs.

Dans l’après midi, j’ai entendu qu’ils prévoyaient 2 heures, mardi, pour analyser les résultats des duels de quartiers et faire le tirage au sort des 8e. Mathieu a dit que « sur facebook n’importe quelle connerie fait des milliers de likes ». Sur le bureau de Florian, j’ai vu un tableau prévisionnel de l’appel à contribution pour le livre. Il y était marqué que facebook devait motiver 25 à 30 % des dons. Je suis foutu !

 

27 Septembre

C’est la cata ! Martin, le graphiste du livre, a envoyé un mail à mes chefs pour dire que la page facebook était catastrophique. Quand Florian l’a vu, il était vraiment très énervé. Il m’a dit que mon travail était « pire que le rangement du bureau de Mathieu ! » Je n’ai pas pu supporter la critique, j’ai commencé à pleurer. Harold a essayé de me réconforter, mais Mathieu en a remis une couche en disant qu’ils n’auraient jamais dû me faire confiance à propos de facebook. Florian a écrit un article « pour tenter rattraper le coup » et a dit que ma punition serait d’aider pour le déménagement de l’agence deux degrés dans ses nouveaux locaux. Ils m’ont réservé un bureau de 25 m² !

J’ai protesté que je devais rentrer à Antony pour voir mes parents, mais Mathieu m’a dit : « tu te donnes du mal pour tes parents, mais ils n’ont même pas rempli ton sondage facebook, est-ce que tu es sûr qu’ils t’aiment ? » J’en ai pleuré à chaudes larmes. Harold m’a dit qu’il comptait sur moi à 9h dimanche et Florian est allé me chercher une ceinture lombaire. Ils ont été durs, mais je les ai vraiment déçus.

30 Septembre

Le déménagement dans les nouveaux locaux de l’agence s’est bien passé. J’ai effectivement un nouveau bureau de 25 m². Ce qu’ils ne n’avaient pas dit c’est qu’il fait 25 m de long et que ma table de travail est une desserte sur roulettes.

Mathieu a dit : « si ça ce n’est pas un open space ! ». Je n’ai pas su quoi répondre.

deuxdegres_developpement-personnel_saga_bureau-pierre-etienne

1er Octobre

Cher journal,

aujourd’hui encore, j’ai été confronté aux dures réalités du métier de community manager. Dans le cadre du concours pour sauver un quartier du Petit Paris, les internautes ont décidé de ne pas raser le quartier de papa, ce qui implique que celui de maman le sera… C’est dur mais je n’ai rien pu dire, je dois me conformer aux décisions de dizaines d’inconnus sur Internet. C’est comme cela que les choses doivent marcher. Mathieu m’a rassuré en me disant que c’était comme le métier d’urbaniste avec les réunions publiques : « Tu dois accepter que des gens qui y en savent moins que toi soient davantage écoutés. »

 

2 Octobre

Pour augmenter le nombre de contributeurs sur ulule, j’ai expliqué à mes maîtres de stage qu’il fallait qu’ils adoptent une stratégie de com basée sur le triptyque culpabilisation / connivence / privilège. Ils ont à peu près compris, surtout la partie culpabilisation. Ils ont fait une liste assez longue de choses mignonnes (chatons, loutres, etc.) qui devraient souffrir si le budget de 8 500 € n’est pas atteint le 27 Octobre. Vu leurs regards insistants, je crois que je fais potentiellement partie de cette liste…

 

3 Octobre

Journée mi figue-mi raisin aujourd’hui. Florian a très bien travaillé sur les réseaux sociaux en devenant l’homme le plus influent du groupe « quel grand paris ? » sur Linkedin, loin devant Michel-Alain Picos.

deuxdegres_developpement-personnel_saga_Homme-influent

Harold et Mathieu ont réduit ce travail à néant en commettant un article sur les Roms au même moment. Florian n’était pas très content mais quand il a vu les 29 like sur facebook, il a dit : « je ne valide pas mais + 145% de like par rapport à la moyenne, c’est bon pour l’influence. Et je sais de quoi je parle! Mettez seulement les premières phrases au conditionnel.»

Je préférais quand ils ne s’intéressaient pas aux réseaux sociaux.

 

4 Octobre

Florian et Mathieu n’étaient pas là aujourd’hui. Ils partaient pour un mariage ou, comme le dirait Mathieu : « pour faire du relationnel avec des gens qui ne sont pas forcément humainement intéressants mais qui ont un vrai travail ».

Harold était donc tout seul avec moi.

Il m’a expliqué l’article sur les Roms, car il a vu que je trouvais cet article segmentant, inapproprié et violent.

Il m’a dit que la question que les gens devraient se poser sur les Roms, c’était s’ils étaient vraiment des êtres humains comme les autres. Car c’est toujours de manière soujacente ce qui est mis en doute par certains politiques et répété par des journalistes avec un travail d’analyse aussi fin et pertinent que celui de Cyril Hanouna. Que le débat est tellement violent à l’heure actuelle et le dédain vis-à-vis d’eux est tel que finalement, cet article est « comme un chaton qui rentre dans sa panière ».

Je n’ai pas compris alors il a repris l’exemple du mariage pour tous et m’a dit qu’il n’y avait qu’une seule bonne question : les homosexuels sont-ils des êtres humains ? Si oui, alors ils ont les mêmes droits que tout le monde et donc le débat est clos. Il a rajouté en rigolant que la plupart des travaux sur le sujet concluent que les homosexuels sont des êtres humains. J’aime bien ses réflexions et sa logique de juriste.

Après, il a fait des recherches sur l’homosexualité de Tintin. Bref, une fin d’après-midi assez classique chez deux degrés. Le genre de moments qui me vont me manquer quand j’aurais fini mon stage.

 

7 Octobre

Cette recherche de fonds pour le livre demande pas mal d’énergie à Mathieu et Florian mais ils sont assez sereins. Ils ont fait le calcul suivant : « on a 5 000 visiteurs uniques par mois sur le site. Avec ce qu’on a escroqué à nos familles et nos amis, il faut seulement que 250 personnes qu’on ne connaît pas mais qui nous suivent régulièrement précommandent le livre. Ça fait 5% des lecteurs. Ils nous aiment bien. Ça devrait passer tranquille. »

Pour changer d’air, ils ont fait une pause de veille prospective et ils m’ont invité. Ça consiste notamment à regarder NRJ hits et décrypter les derniers clips musicaux. Florian a dit :

« On peut s’intéresser aux signaux faibles et dénicher des idées qui plairont à quelques personnes. Mais on peut aussi s’intéresser aux signaux de masse, comprendre comment pense le grand public, voir comme ça va merder, et proposer des alternatives. Les clips, c’est le mieux pour ça. Avec les reportages de 100% mag

Comme je n’étais pas très attentif, ils m’ont engueulé. Mathieu a pris le temps de m’expliquer : « L’urbanisme est une discipline où l’on passe du temps à imaginer des lieux de vie « conviviaux », où l’on essaye de persuader tout le monde que les gens aspirent à aller docilement au boulot en tramway ou à vélo. Mais il suffit d’un clip de Keen’v pour comprendre que ça ne tient pas la route. »

Florian a ajouté que, dans le même genre, en tant que community manager, je devrais absolument m’intéresser davantage au catch, parce qu’en terme de story telling, on trouve difficilement mieux. Il m’avait déjà dit que son objectif professionnel en cas d’échec de deux degrés était de devenir scénariste pour la WWE. Il va peut-être falloir que je fasse preuve d’ouverture.

8 Octobre

Mathieu n’était pas très en forme aujourd’hui, les liquidités de la SARL deux degrés se réduisent et les contrats se font rare. Il m’a dit :

« On a choisi d’essayer de rendre les gens plus critiques, moins bourrins dans la façon dont ils appliquent des manières de faire et moins sensibles à la branlette artistique… grosse erreur de notre part, ça n’intéresse personne. De toute façon, tant qu’on n’a pas moyen d’évaluer la connerie, les gens pourront continuer à faire n’importe quoi en toute tranquillité. Je suis sûr que si on créait un moyen d’évaluer la connerie des gens, ils paieraient des formations pour être moins con ! ».

Il a regardé dans le vide quelques minutes, puis il a commencé à mettre pas mal de notes sur écrit. Je crois qu’il veut vraiment évaluer la connerie des gens…

9 Octobre

C’est bientôt la fin de mon stage au sein de deux degrés. Je sens que mes goûts ont changé. Je n’arrive plus à écouter mon voisin Jean-Charles quand il parle me parle trop longtemps des émissions de M6. Mon attitude s’est dégradée. J’ai volontairement oublié de trier des déchets chez une amie écologiste de type 3.

Harold m’a en effet expliqué qu’il y a trois types d’écologistes.

Ceux de type 1 sont ceux qui trient leurs déchets, économisent l’eau, l’électricité et les déplacements en voiture, font de la récup, louent des T2 avec du double-vitrage pour que leur famille de 5 personnes n’ait pas froid et ne mangent pas trop de viande. C’est le type écolo-cool discount.

Ceux de type 2 économisent moins l’eau et l’électricité que les premiers, ils ne font pas de récup, mais ils mangent du bio-équitable, achètent des voitures neuves hybrides et des maisons HQE, envoient leur femme de ménage trier les déchets, alimenter le compost d’appartement et temps en temps ne mangent pas de viande, mais contrairement à ceux de type 1, c’est pour des considérations écologiques et non financières. C’est le type écolo-hype standing.

Ceux de type 3 trient les déchets avec au moins 7 poubelles différentes, se lavent au gant, éduquent les gens à l’écologie toute la journée et sont vegan parce que contrairement au végétariens, eux, ils en profitent pour sauver des animaux. C’est le type écolo-je-fais-tellement-chier-tout-le-monde-qu’aucun-être-humain-ne-veut-de-moi-alors-je-m’occupe.

Ensuite j’ai lu le magazine des témoins de Jéhovah pour rigoler. J’ai fait beaucoup de choses qui ne fonctionnent pas et qui pourraient laisser une trace indélébile sur mon identité virtuelle. Je suis plus fort. Mais aujourd’hui, je suis inquiet car mes maîtres de stage ont décidé de se mettre en scène dans de mauvaises vidéos pour montrer les contreparties. Leur personal branding va en prendre un coup.

10 Octobre

Matinée difficile. Les délires artistico-littéraires de Mathieu et Florian se sont réveillés. Ils ont décidé de se lancer dans la réalisation de romans-photos racontant l’avenir des villes moyennes françaises. Harold a dit qu’il accepterait de les suivre seulement si leurs romans-photos pouvaient égaler ceux de Christian Jean-Pierre dans Téléfoot. Ils ont dit ok, ils se sont tapé dans les mains, ils ont un peu crié. Ils m’ont demandé si je prenais bien la lumière puis m’ont dit que j’allais devoir m’habiller en femme pour des raisons professionnelles.

11 Octobre

Florian et Mathieu montent à la capitale la semaine prochaine pour parler du Petit Paris et de décentralisation au salon de ceux qui veulent aller travailler en province. Ils ont bien bossé leurs interviews et leurs divers rendez-vous. Ils ont mis des chemises. Ils sont prêts, ils sont pro. Mais ils sont de moins en moins sereins. Mathieu a gueulé plusieurs fois : « mais ils branlent quoi nos 5% de lecteurs qui nous aiment bien? Qu’est ce qu’ils attendent pour nous filer 21 € sur ulule ? Ils n’ont pas de pognon? Ils ont tout donné à Jean-François Copé ? »


Après le Sarkothon, place au Copéthon par LeHuffPost

Une fin de stage un peu compliquée pour moi en perspective.

14 Octobre

Cher journal,

J’entame mes derniers jours de stage. À partir de jeudi, je vais passer plus de temps à la maison pour rédiger mon rapport de stage. Tout n’a pas été facile, mais j’ai au moins appris qu’il y a différentes manières de travailler, que la plupart ne sont pas inintéressantes, mais que certaines restent meilleures que d’autres.

15 Octobre

Mathieu et Florian sont à Paris pour parler publiquement de leur intention de réduire Paris. Au moment où je me disais que j’étais fier d’eux, Harold m’a tendu une liasse de flyers pour vendre le Petit Paris dans la rue en m’expliquant que les deux autres m’avaient laissé du boulot. Je n’ai pas eu beaucoup de succès avec mes flyers roses sous la pluie.

Du coup, j’ai beaucoup observé. Je suis passé devant des opticiens qui m’ont chassé de leurs pas de porte juste avant que des démarcheurs d’ONG m’accostent et me fassent perdre ½ heure pour avoir mes coordonnées bancaires et une autorisation de prélèvement tout en refusant de prendre mes flyers. J’ai un peu mieux compris les haines de Mathieu. Puis j’ai croisé un missionnaire mormon qui brandissait une banderole « c’est cool d’être mormon » en me rappelant qu’Harold les trouvait bizarres parce qu’ils baptisaient des morts pour sauver leurs âmes. Pour Harold c’était une grave entorse au principe de non rétroactivité. Plus tard, en passant devant un bar, j’ai entrevu le dernier clip de Miley Cirus. J’ai repensé à tout ce que Florian avait pu m’apporter sur l’interprétation de clip et son histoire de sex tape Cirus-Bieber m’a parue évidente. Cette balade m’a rendu nostalgique. Je me suis dit que mes maîtres de stage avaient tout de même des qualités insoupçonnées, des choses que l’on apprend pas en école de communication.

Lorsque je suis rentré, Harold a vu que j’avais distribué très peu de flyers. Il a préféré me prévenir qu’avec ces résultats, les deux autres allaient probablement me filer un benchmark d’agenda 21. J’ai rigolé, je commence à comprendre les blagues d’urbaniste. Un don qui ne sert à rien.

16 Octobre

Mathieu et Florian sont rentrés en début d’après midi. Avec Harold et Martin, ils se sont mis à bosser beaucoup mais bizarrement. Ils ont détourné ma stratégie de culpabilisation / connivence / privilège. Florian passe son temps à sélectionner des images d’animaux mignons, Martin les détoure sur photoshop, Mathieu écrit les textes dans lesquels ils menacent de les tuer et Harold efface les messages des tarés anti-vivisection sur facebook. Ça à l’air de fonctionner. Je croise les doigts pour qu’ils arrivent à récupérer les 8 500 € sur ulule. Dans le cas contraire, je ne sais pas dans quel état ils seront au moment de ma soutenance de stage…

17 Octobre

Cette fois ça y est, c’est mon dernier jour. J’avais parlé d’un pot de départ à Harold en début de semaine, mais je crois qu’il a oublié de relayer l’information… en fait je crois qu’ils ont tous oublié que je finissais mon stage aujourd’hui. Je suis un peu déçu mais vu le mémo qui traînait sur la table, j’ai préféré partir discrètement.

deuxdegres_developpement-personnel_saga-départ-Pierette

18 Octobre

Ce matin Florian m’a appelé vers 11h pour me demander ce que je foutais vu que j’avais 2 heures de retard. Quand je lui ai expliqué, il m’a dit qu’effectivement il ne s’en souvenait plus, mais que Mathieu allait gueuler parce qu’il voulait que je fasse « du classement de commentaires internet… un truc en rapport avec l’évaluation de connerie ». Ça m’a un peu inquiété de me mettre Mathieu à dos juste à la fin de mon stage. Je me suis dit que Florian allait trouver les mots pour lui expliquer et je me suis ensuite souvenu que vers 11 heures, il avait souvent un rituel… j’ai peur de connaître l’endroit d’où il m’a appelé. À midi, c’est maman qui m’a appelé et là, je me suis dit qu’ils allaient tout de même me manquer.

 

Pour poursuivre la saga
EPILOGUE PROSPECTIF 2032 (vous avez vaguement le pouvoir d’influencer la conclusion de cette saga)

Scénario 1 :

Le Petit Paris n’a pas été publié en version papier (les 8 500 euros n’ont pas été réunis). La sarl deux degrés a déposé le bilan en Mai 2014. Une série d’accidents de métro et de RER en 2017 ont mis fin à la politique du Grand Paris. Les équipes du Grand Paris ont été rappelées pour étudier les possibilités de réaliser un « Paris raisonnable ». Certaines ont cité en références quelques passages du Petit Paris mais les auteurs se sont révélés être injoignables.

Harold est devenu plaquiste et dirige une entreprise de BTP florissante en Charentes. Il rédige quelques articles (ici, ici et ici) pour la dÉsencyclopédie a ses heures perdues.

Florian a trouvé un équilibre précieux dans sa nouvelle activité d’électricien dans le sud-est. Sa passion de l’ordre est comblée. Il ne prend pas de rendez-vous entre 10h30 et 11h30.

Mathieu a épousé une des actrices retenues pour les romans-photos qui n’auront jamais vu le jour. Il vit désormais richement aux crochets de sa femme qui possède 3 boutiques d’optique.

Pierre-Etienne, fort de son expérience de stage chez deux degrés et des échecs successifs du Petit Paris, monta avec un grand succès une entreprise de communication spécialisée dans la gestion du nonbuzz.

Scénario 2 :

Le Petit Paris a été publié en novembre 2013 grâce aux 8 500 € réunis sur ulule. Le livre sera la base du programme d’un candidat aux élections municipales parisiennes en 2014. Ce candidat qui promit de détruire les villes autour de Paris deviendra maire avec 73% des voix. Il sera destitué en 2016.

Harold mena avec succès la sarl deux degrés aux sommets de la prospective, les commanditaires se rendant compte que l’intelligence était une notion différente du sérieux.

Florian, grâce au succès du livre, fonda l’institut d’urbanisme de Nîmes et y enseigna son art. Plusieurs générations d’étudiants de l’institut nîmois sombrèrent dans une inemployabilité chronique. Suite à cet échec, il se relança dans l’écriture d’un « vrai livre » qui ne connu pas le succès. Il finira par faire fortune en devenant scénariste de catch.

Mathieu réussit à créer un évaluateur de connerie qui surpassa facebook et twitter. Avec l’immense fortune acquise grâce à la cession de son entreprise d’évaluation de connerie, il racheta toutes les chaînes d’opticiens françaises et les ferma toutes sauf une. Ce monopôle sur la lunette lui ouvrit les portes du Rotary Club, dans lequel il s’épanouit.

Pierre-Etienne ne fut pas prolongé à l’issu du stage. Il travailla en tant que télé-opérateur chez Orange. Après plusieurs titres de meilleur employé du mois, il écrivit un livre sur le community management qui se vendit 45 fois plus que le Petit Paris. Avec l’argent empoché, il acheta une maison et partit vivre reclus et très heureux avec sa mère, loin de l’Île-de-France.

 

Facebooktwitterpinterestlinkedin