+

Les urbanistes s’embêtent à faire de beaux espaces publics et bam! on vient tout bousiller en mettant un tas de mobilier urbain de sécurité : potelets, barrières, bornes…Ce mobilier pénalise les français respectueux des règles, ceux qui ne se garent pas là où il ne faut pas, ceux qui ne volent pas, ceux qui n’écrasent pas des gens.

Si la fonction du mobilier urbain de sécurité – protéger les gentils des méchants – est évidente , sa multiplication et sa répartition spatiale nuisent à son efficacité. Il existe pourtant une solution évidente pour homogénéiser et intégrer potelets et barrières au bon fonctionnement urbain :

+

Cela pose un autre problème : comment identifier un gentil d’un méchant ? et qui aura le droit de vivre du bon côté de la barrière ?

Facebooktwitterpinterestlinkedin