+

On ne sait pas si ça va faire avancer le débat sur la légalisation du cannabis, mais nous venons de remettre la main sur un vieux document de travail. Un comparatif éco-urbain entre le dealer de cannabis et le vendeur de djembé. A priori, le dealer de cannabis est un éco-citoyen modèle (économies d’énergie, circuits courts, sobriété) mais son faible sens du commerce le pénalise définitivement tandis que le vendeur de djembé, gros pollueur, bénéficie d’un capital sympathie étonnant.

 

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin

1 Commentaire

  1. Gratoo
    23 juillet 2012

    Combinons les 2 activités !!!

Laisser un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.