Le petit monde de l’urbanisme a vu fleurir ces dernières années les exercices sur le thème de la densité. Le but étant de montrer aux gens (ou au moins à leurs élus), qu’on peut mettre un paquet de monde dans une ville.

Ce genre d’exercice fonctionne toujours assez bien, mais il peine à atteindre le citoyen lambda. Le thème des densités mériterait d’être traité à partir d’une question qui touche vraiment le grand public et l’actualité. Heureusement, ce merveilleux agitateur d’idées qu’est Eric Zemmour (un homme qui comprend le citoyen lambda) nous a montré le chemin. En 2008 il aurait déclaré « vous aurez beau urbaniser toute la France, vous ne logerez pas toute l’Afrique » (on a malheureusement pas retrouvé le contexte de la citation, mais Marine Le Pen l’a reprise, c’est une source fiable).

Urbaniser toute la France pour loger toute l’Afrique. Nous, en bons urbanistes premier degré, on a compris ça comme un défi… alors défi relevé :

 

Il y a, actuellement, environ 1 milliards d’africains. Donc, si on urbanise toute la France, ça rentre ! On a essayé avec les densités de Montpellier, Nantes, Caen, Pau, Périgueux, Neuilly, Arras, Annecy, Cannes, Mulhouse, Saint Brieuc, Bastia, Vichy et Châteauroux, ça marche toujours (on s’est arrêté là parce que ça devenait chiant).

Alors évidemment, urbaniser toute la France ce serait débile. Et puis ce serait pas facile à justifier dans les zones Natura 2000 ou les périmètres monuments historiques. De la même manière, on n’est pas convaincus de l’intérêt de vider tout un continent. On est bien d’accord, c’est une vue de l’esprit, un truc qu’il faut être un peu con pour prendre au pied de la lettre… sauf que nous, on est tellement cons qu’on l’a vérifié.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin

Laisser un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.