Les plans de licenciement économique ont des répercussions de plus en plus violentes : séquestrations de patrons, menaces de destruction des usines, etc. Les zones d’activités deviennent des zones de conflits et on imagine que les dirigeants des entreprises vont chercher des solutions pour pouvoir licencier plus sereinement. Voici trois types de solutions :

Scénario 1 : les usines sont indestructibles >

Fini les menaces à la bonbonne de gaz et les séquestrations de patrons :

– les usines deviennent des blockhaus que les ouvriers ne peuvent pas faire sauter,

-les patrons sont protégés des enlèvements grâce à un abris antiséquestration (local blindé, réserves de nourritures, moyens de télécommunication, accès protégé…)

L’architecture des usines changera un peu : moins de tôle ondulée, plus de béton.

Scénario 2 : les usines sont démontables >

Le but est de pouvoir délocaliser très rapidement les usines et éviter les manifestations sur place des ouvriers (ils peuvent encore manifester sur place mais on s’en fout, il n’y a plus d’usine ni de patron).

Avec un système de containers, on recrée des chaînes de montage en additionnant les différents modules. Les usines ressemblent à des jeux de construction :

Avec ce système rapidement construit, déconstruit et déplacé, les zones d’activités devraient davantage ressembler à des espaces portuaires avec un petit parking pour accueillir quelques fourgons de CRS chargés de protéger les convois d’usines mobiles. Et encore une fois, la main d’oeuvre asiatique offrira de gros avantages : ils ont l’habitude de voyager en containers.

Scénario 3 : les usines sont imperméables >

De nouvelles stratégies de défense feront peut-être leur apparition dans les cahiers des charges d’aménagement des zones d’activités et pour cela, on a plein de références.

En s’inspirant des wargames, on mettra en place des stratégies de déplacement des « troupes », on utilisera les bâtiments comme des murs en les collant les uns aux autres. Les urbanistes apprécieront, avec ces murs de bâtiments, ils pourront se débarrasser des clôtures inesthétiques et faire de beaux efforts sur l’alignement sur rue.

Enfin de l’urbanisme un peu ludique et un renouveau des paysages de zones d’activités :


Facebooktwitterpinterestlinkedin