+

D’un côte on s’indigne parce qu’on chauffe les pelouses des stades et pas les tentes des SDF. De l’autre, on nous annule un match de rugby… Mais c’est la crise, faut mutualiser bordel!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après, l’important, c’est de respecter les contraintes de chacun. Faudrait pas que les SDF abîment la pelouse…

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin

Laisser un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.