La lecture prospective du registre de l’enquête publique du projet de tram-train et de ceinture douce se poursuit.

 

**********************************

 

Ce projet de tram-train est totalement inhumain mais ce n’est pas étonnant venant de la part de Bordelais cruels et suffisants.

Nous, les Médocains, avons su conserver un patrimoine génétique d’une rare authenticité ainsi qu’un mode de vie traditionnel proche de la nature. Malheureusement, la mondialisation nous oblige à nous éloigner de nos terres pour aller travailler de manière toujours plus systématique à Bordeaux. A l’approche du 1er mai, nous qui travaillons durement en silence, devons enfin faire entendre nos voix de vrais travailleurs. Oui, il est temps de dire que chaque jour, au moment d’aller travailler, nous sommes victimes du fort niveau d’hostilité territoriale générée par cette ville à notre encontre.

A la sortie du futur tram-train, notre trajet jusqu’à nos lieux d’emplois sera semé d’embûches. Nous serons constamment sollicités par des populations assistées toujours plus nombreuses et ne reculant devant rien pour voler le fruit de notre travail. Les trottoirs seront encombrés de faux travailleurs flemmards et gueulards provenant des écoquartiers et quartiers créatifs se construisant à proximité.

Est-ce normal de souffrir autant pour aller vraiment travailler et ramener nos maigres salaires à nos familles encore protégées au sein de la péninsule médocaine ?

Non. Si nous avons su vaincre l’invasion des doryphores en 1922, cette nouvelle vague semble bien plus dangereuse et nécessite un traitement à la hauteur. Il faut recréer un cadre propice au bon épanouissement du vrai travailleur médocain. Il faut recréer une péninsule sud médocaine à Bordeaux, une péninsule qui saura nous protéger durablement et écologiquement des dangers de l’extérieur.

Cette péninsule sud médocaine pourra être aménagée à moindre coût en transformant certaines voies ferrées désaffectées en marais, en systématisant les noues défensives empêchant le passage des différents parasites de notre société. C’est le seul projet permettant de viabiliser la ligne de tram-train du Médoc et d’assurer aux navetteurs médocains la sécurité nécessaire pour vraiment travailler.

Rendez-vous le 1er mai sur la Place de l’Eglise de Lesparre-Médoc pour faire entendre nos voix de vrais travailleurs. En attendant, retrouvez nous sur facebook.

 

Comité des Médocains péninsulaires

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin

Laisser un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.