En ces périodes électorales, penchons nous sur le projet OMA pour les 50 000 logements de la Communauté Urbaine de Bordeaux et les réactions qu’il pourrait susciter. Parce que nous, OMA on les connait, on sait que leur « ceinture douce » c’est une connerie qui a dû bien les faire marrer à Rotterdam. Mais le souci c’est que les élus sont capables de le prendre au sérieux ! Et que dire des Bordelais qui, depuis l’invention du cannelé, ont démontré qu’ils sont toujours à l’affut d’un peu de douceur. Encore que vis-à-vis des Bordelais, le projet présente un problème majeur, susceptible d’entrainer une levée de boucliers : il ignore totalement les petits mépris locaux intra-girondins. Encore un truc pour lequel les urbanistes idéalistes ne sont pas armés. Parce que 50 000 logements pour plus de mixité et d’amour, c’est beau… mais ça ne fait pas le poids face à des siècles d’hostilité irrationnelle.

Petite démonstration avec ce que pourraient être le registre d’un commissaire enquêteur dans le cas présent et les revendications d’un petit parti local.

*********************

Je viens de découvrir le projet de l’équipe OMA pour la commande des 50 000 logements de la CUB et son principe phare : « la ceinture douce ». Les urbanistes aménageraient cette ligne de train en espèce de couloir vert destiné à la contemplation du paysage et aux loisirs de plein air. Bien entendu,  cela tenterait n’importe qui. Mais heureusement, certains concitoyens restent vigilants et savent décrypter ces projets urbains. Laissez-moi vous lire la lettre de l’un d’eux, qui écrit à propos de cette ceinture douce :

« Ça me fait penser à une vieille coulée de merde d’écolo végétarien qui a trop mangé de brocolis et de tofu. Un connard qui va se balader avec son chien le dimanche ou faire du jogging ! Et qui laisse sa femme faire à bouffer pendant que les enfants font leurs devoirs.

Le projet urbain c’est ça ! C’est cette vieille merde du quotidien pour le connard de base.

Et puis, quand on lit le projet, on se dit : mais où ils vont les foutre où ces putains de logements ! L’intérêt d’une commande de 50 000 logements, c’est quand même, au-delà du bien vivre des gens,  de construire des logements. De loger d’autres connards dans cette ville sous-densifiée, surtout autour de cette voie ferrée qui, mis à part des vieux projets de tram-train vaseux, sert à trois foutus trains par jour ! Pour relier le Médoc en plus ! Médoc qui, sous couvert de son prestige du vin, inégalé, est principalement habité par des fumeux résidus de fausse-couches consanguins lotis entre trois marécages, des poules et des voitures de tuning. »

Derrière ces propos un peu frustres mais qui illustrent à merveille le désir de participation et de concertation citoyenne qui anime chacun d’entre-nous, se cache une interrogation des plus pertinentes. Pour qui fait-on ce projet de « ceinture douce » ?

Reprenons ensemble.

Cette voie ferrée accueillera bientôt un tram-train qui déversera chaque jour des milliers de travailleurs médocains dans le centre de Bordeaux.

Autour de cette voie ferrée se développerait une vaste « coulée verte » accueillant des espaces de nature, des espaces de loisir, bref, du vide.

Autrement dit, en ne construisant pas de logements autour de cette voie de train, les autorités envoient le message suivant aux Bordelais : cette « ceinture douce » améliorera votre cadre de vie mais surtout celui des Médocains qui passeront par là chaque jour pour aller travailler.

Non mais c’est quoi ces conneries ? Quel message envoie t-on alors aux Médocains ?

Bienvenue chez nous, venez prendre nos emplois, venez polluer chez nous, venez voler nos impôts pour aménager une belle voie ferrée tout en habitant peinard dans vos pavillons construits au loin, dans votre région d’arriérés  ?

Et bien non, je ne suis pas d’accord ! Cette ceinture douce doit être réservée aux bordelais pour qu’ils puissent se loger et être en sécurité. Que les Médocains gardent leurs nuisances chez eux. Nous ne voulons pas de leur CO2 dans notre ville déjà trop petite, nous ne voulons pas de leurs m² dans nos tramways saturés ! Restez chez vous les Médocains avec vos mœurs de dégueulasses. Nos impôts ne vous aideront pas à violer nos frères et nos sœurs dans nos transports en commun, sous la menace de vos fusils de chasse. Vous préférez tuer la planète en vous promenant en voiture pour aller au Gifi de Parempuyre en survêtement le samedi après-midi, et bien allez-y, ne vous gênez pas mais pas question d’encombrer nos routes ou nos bureaux la semaine. Chacun chez soi. Laissez nous gérer notre urbanité, nous ne nous occuperons pas de vos pseudo-villes !

Laissez-moi alors vous présenter mon programme pour cette ceinture ferrée de Bordeaux.

Tout d’abord, il faut abandonner le projet de « ceinture douce » qui crée un cadre bien trop accueillant et fluide, laissant la porte ouverte à n’importe quel Médocain venu immigrer à Bordeaux quotidiennement pour voler nos emplois et nous laisser son CO2. Cette voie ferrée ne doit pas faciliter l’arrivée massive de Médocains.

Au contraire, il faut qu’à chaque point d’arrêt de ce tram-train provenant du Médoc, les passagers qui y descendent aient peur. Il ne faut pas qu’ils osent s’aventurer au-delà de la gare ou du pôle d’échange multimodal. Bref, un grand coup de ceinturon dans la gueule de l’étranger périphérique plutôt qu’une ceinture douce qui l’accueille trop gentiment et qui menace la pérennité écologique et économique de notre agglomération.

A chaque gare, il faut alors mettre en place un espace public qui favorise le sentiment d’insécurité pour les périurbains médocains puis densifier autour pour loger nos compatriotes bordelais et cacher les espaces doux qui leur seront réservés. Appelons ça des pôles de dissuasion territoriale qui repoussent les assaillants médocains et préservent nos espaces doux pour nos habitants éco-responsables. C’est la seule solution pour sauver notre planète et notre croissance durable maîtrisée.

Francis F.

Représentant du Parti Territorial des Eco-Bordelais

Facebooktwitterpinterestlinkedin

32 Commentaires

  1. Association de promotion du Médoc
    23 avril 2012

    Mais… arrêtez de dire qu’on est tout pourri ! En plus dans le reste de la France ils sont pas forcément au courant que les autres Girondins se foutent de nous sous prétexte que nous sommes un brin péninsulaires. Si on pouvait s’en tenir au prestige des grands crus classés et à la route des vins ce serait sympa, SVP.

  2. Les amis du cannelé
    23 avril 2012

    En tant que défenseurs de nos institutions culinaires locales, nous tenons à exprimer publiquement notre courroux. Le fait qu’une telle merde urbaine puisse être comparée au noble cannelé nous horripile ! Et arrêtez de dire que vos putains de pistes cyclables sont douces ! Ceux qui disent ça n’ont jamais mangé un cannelé et n’ont donc aucune notion de douceur.
    Vive la gastronomie ! Vive Bordeaux ! Et vive le cannelé !

  3. Comité des Blayais facétieux
    23 avril 2012

    Nous les Médocains, on leur pisse bien volontiers sur la gueule depuis l’autre rive de l’estuaire ! Surtout du haut de nos falaises. Mais si vous les voulez à Bordeaux, on n’a pas d’objection. Du moment que vous ne faites pas venir des Charentais !

  4. Attaché de presse du sud Gironde
    23 avril 2012

    Dans le sud Gironde, nous ne sommes ni pour, ni contre. Nous constatons juste que ce projet ne nous concerne pas… comme d’habitude quoi ! En fait, nous constatons surtout qu’il n’y a pas grand-chose qui nous concerne depuis la fondation de Bazas au Moyen-Âge. Nous voudrions donc rappeler notre existence au reste de la Gironde.

  5. Organisation de l’Entre-deux mers circonspect
    23 avril 2012

    Attendez, on réfléchit avant de vous donner notre avis.

  6. Association de promotion du Médoc
    23 avril 2012

    On vous rappelle aussi que Jean Dujardin est de chez nous et qu’il a un Oscar. Ça compte quand même un Oscar !

  7. Fédération des Langonnais paillards
    23 avril 2012

    Si on comprend bien le projet, et que la voie ferrée autour de Bordeaux est une « ceinture verte », ça veut dire que nous on est sous le niveau de la ceinture… mwhahaha, on est la quequette douce de Bordeaux !

  8. Les Libournais inquiets
    23 avril 2012

    Ayant pris connaissance du commentaire de nos amis Langonnais, nous souhaiterions calmer les ardeurs urbaines de Bordeaux. Question de trajectoire et histoire de ne pas prendre un grand coup de Bordeaux Intercommunal Trans Entre-deux-mers.

  9. Les anxieux du Pays Foyens
    23 avril 2012

    Pour notre part, et compte tenu des 2 commentaires précédents, nous sommes opposés à tout déversement de l’agglomération sur notre territoire.

  10. Les compagnons du Périgord Virulent
    23 avril 2012

    Nous on aime pas les Bordelais, c’est les Parisiens de l’Aquitaine. Assez de Bordelais ! Ceinturez-les oui, mais pour qu’ils restent chez eux ! (qu’ils puissent acheter nos canards quand même)

  11. Organisation de l’Entre-deux mers résolu
    23 avril 2012

    Alors on s’est décidés et il semblerait qu’il n’y ait pas de Bastide dans votre projet, donc ça ne nous intéresse pas !

  12. Fédération des Langonnais paillards (bis)
    23 avril 2012

    Savez-vous pourquoi Montesquieu a une tête de scrotum ? Parce qu’il est baron de la Brède, et qu’eux aussi ils sont sous le niveau de la ceinture !

  13. Les Graves de Vayres
    23 avril 2012

    Nous, du moment que votre projet perturbe pas notre mascaret, on s’en fout ! Mais ne touchez pas à notre mascaret ! Bandes de jaloux, avec vos tout- petits mascarets.

  14. Cyrano (Cadet de Gascogne)
    23 avril 2012

    Descriptif : C’est un pic !… c’est un cap ! C’est l’Médoc !…
    Que dis-je, c’est un cap ?… C’est une péninsule !

  15. Eulalie (Sainte)
    23 avril 2012

    Je sais que le projet n’a pas l’air de concerner la presqu’île d’Ambès… mais j’ai l’impression qu’on va encore se faire couilloner par l’agglo ! (question d’habitude)

  16. Ordre des Landais obsessionnels compulsifs
    23 avril 2012

    Votre projet a l’air sympa… mais ça manque de pins. Et de canards… ça manque de pins et de canards.

  17. Bernard Magrez
    23 avril 2012

    Du point de vue des négociants, on préférerait que le Médoc reste suffisamment isolé pour qu’on puisse continuer à leur racheter leurs vignes à prix bradés et à leur pomper leur vins à pas cher (pour ensuite les revendre une blinde aux parisiens et aux Anglais). Encore qu’on a à peu près fini de tout leur prendre… Bof, faites ce que vous voulez de ces pécores !

  18. Ordre des Landais obsessionnels compulsifs (bis)
    23 avril 2012

    Bernard Magrez a un nom intéressant, mais il devrait l’écrire Magret.

  19. Association de promotion du Médoc
    23 avril 2012

    Alors, vous voyez qu’on est des victimes. C’est vraiment pas gentil de nous déposséder de notre vin. Nous on a que ça et les palombes.

  20. Allain Bougrain-Dubourg
    23 avril 2012

    Je suis pour l’extermination des Médocains. Que l’on fasse du Médoc une réserve nationale pour les palombes !

  21. Museum d’histoire naturelle de Bordeaux
    23 avril 2012

    Si les Médocains sont aussi consanguins que les Bordelais le prétendent, ils pourraient à terme constituer une nouvelle espèce : homo sapiens meduliensis. À moins qu’il ne s’agisse en fait des derniers Néandertaliens. Dans tous les cas nous recommandons leur classement dans la liste des espèces protégées.

  22. Allain Bougrain-Dubourg (bis)
    23 avril 2012

    Ah ! Merde !

  23. Organisation de l’Entre-deux mers insistant(bis)
    23 avril 2012

    Vous êtes sûrs que vous ne voulez pas des bastides pour votre ceinture ?

  24. Comité des fêtes de Marmande
    23 avril 2012

    N’oubliez pas que Garorcok, cette année, c’est du 8 au 10 juin.

  25. Association de promotion du Médoc
    23 avril 2012

    Et ne nous réduisez pas à des chasseurs-viticulteurs, on a aussi le surf… et le plus ancien camp naturiste d’Europe à Montalivet. Les plaisirs de la plage, la communion avec la nature, ça compte aussi, merde !

  26. Fédération des Langonnais paillards (bis, bis)
    23 avril 2012

    Nous vous informons que nous avons officiellement décidé de ne pas faire de blague sur les tout-nus de Montalivet… trop facile !

  27. Office de tourisme d’Arcachon
    23 avril 2012

    La ville d’Arcachon vient de réaliser une importante opération dans son centre-ville. Comme nous tenons à nos investissements, nous sommes inquiets de l’amélioration des liaisons ferroviaires entre le Médoc et Bordeaux. Pas parce que les Médocains vont envahir Bordeaux (qu’ils s’en démerdent), mais parce que les Bordelais pourraient être tentés par les plages du Médoc plutôt que par le Bassin. Nous rappelons donc aux Bordelais qu’en tant que Bordelais, ils se sont implicitement engagés à vénérer le Bassin d’Arcachon, à ne manger que nos huitres et à ne pas trop fréquenter de plages qui se situeraient au nord du Porge ou au sud du Pyla.

  28. Association de promotion du Médoc
    23 avril 2012

    Bon ben moi je renonce. Je vais peut-être déménager dans le Pays basque (ou pas, je sens que c’est encore prétexte à commentaires).

  29. Commissaire enquêteur
    23 avril 2012

    Comme toujours, me voilà bien en peine pour me prononcer sur un projet d’aménagement de la plus haute importance et engageant les finances publiques comme la vie de nombreux riverains. La principale conclusion à tirer de cette enquête publique, c’est que la Gironde, ainsi que les départements alentours, sont peuplés d’un paquet de cons ! J’ajouterais que l’émission Tellement vrai a de beaux jours devant elle, surtout lorsque l’on constate que le Sud-ouest n’est pas sa région de prédilection pour dénicher des cassos disposés à exhiber leur vacuité intellectuelle et leur non-pertinence sur le plan humain.

    En raison de quoi, je recommande que les élus de la CUB fassent ce qu’ils veulent. Comme ils le font d’habitude d’ailleurs ! Mais qu’ils arrêtent de nous envoyer recueillir les avis de tous ces cons qu’il faudrait interner plutôt que ceinturer. Je suis conscient que cela implique de leur part une qualité qui tient du mythologique, que l’on appelle « le courage politique » (il parait que ça aurait vraiment existé autour du Ve siècle avant JC). Mais que l’on arrête (parce qu’il y a un point sur lequel ces cons ont bien raison) de me faire cautionner des coulures de diarrhée en prétendant demander leur avis à des péquins dont on a rien à foutre !

  30. Joggeur qui emmène son chien au Parc Bordelais
    4 mai 2012

    Il y avait longtemps que je n’avais autant ri à une lecture sur internet … Un très grand moment : merci !!

  31. Christophe benoit
    8 juillet 2014

    Je suis sidéré de lire autant de commentaires rasciste sur cette page, ça m’étonne que certains connaissent aussi bien le médoc mais si mal ses habitants, gardez vos préjugés de nazis (à croire qu’ils ont baisé vos mères) plutôt que de nous insulter derrière vos ordinateurs…..quel courage!!!!! Venez dire ça a Lesparre bande de mange bites ce n’est pas étonnant que tous le reste du sud ouest (ainsi que d’autres régions) vous détestent . Un medocain fier de ses origines

  32. Libert Sarah
    25 avril 2015

    Les médocains vous emmerdent, vous et votre condescendance bordelaise!

Laisser un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.