Les écologistes n’ont jamais su rendre attractif l’abandon de la voiture individuelle. Le discours ambiant consiste essentiellement à faire peur aux gens en les menaçant de noyade, provoquée par la montée des eaux préalablement irradiées par les explosions à répétition de centrales nucléaires.

Au contraire, pour inciter les hommes à ne pas prendre la voiture, il faut les prendre par les sentiments et rendre tout simplement attractifs la marche à pied et les transports en commun. Rien de plus facile, la solution (sexiste) est :

Le Mannequin Urbain

Ces hôtesses se déclinent sous différentes formes.

 

LE MANNEQUIN DE RUE

Le meilleur moyen de faire marcher des hommes dans la rue, c’est de mettre une jolie femme devant. Si ces femmes sont engagées par une mairie et qu’elles marchent dans la rue selon un parcours et un horaire précis, alors c’est de l’aménagement du territoire :

 

LE MANNEQUIN DE BUS

L’enjeu pour remplir et rendre attractif les transports en commun, ce n’est plus simplement de pouvoir se rendre d’un point A à un point B, c’est surtout de pouvoir faire quelques chose pendant les 25 minutes de trajet. Et pendant 25 minutes, dans un bus ou un métro, le mieux à faire c’est de mater les filles (ou hommes), une activité saine et écologique qui rend le trajet en transport en commun bien plus agréable que tout seul comme un con dans sa bagnole. Encore faut-il avoir un bus sexy parce que 25 minutes de trajet avec que des moches, c’est chiant. Il faut donc pouvoir assurer un niveau minimum de qualité sensuelle dans les transports en commun sur les lignes « moches ».

La mise en place d’un mannequin dans un bus a pour but de rendre attractif le trajet, fidéliser une clientèle grâce à des horaires précis, voire réduire le besoin en contrôleurs si le mannequin est judicieusement placé à proximité de la borne pour valider son ticket.

 

Avec le mannequin de bus, on entre dans un autre imaginaire avec des fiches horaires plus sensuelles :

 

Pour les plus entreprenants d’entre nous, une compagnie de bus danoise a déjà mis en place dans ses véhicules deux places réservées au « speed dating », car oui, l’avenir, c’est la ville bandante.

 

Cette politique existe bien sûr dans la version homme.

 

 

Facebooktwitterpinterestlinkedin

Laisser un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.