+
Après une trentaine d’articles publiés sur le site, on peut tirer quelques hypothèses sur l’avenir des villes. La carte suivante reprend les différentes évolutions urbaines proposées sur le site et dégage quatre grandes tendances :
+
+
Les tendances :
Le centre-ville iso 9001 : terrible conséquence du benchmarking et d’une société qui ne supporte plus rien sauf les chatons, les centre-villes sont en voie de standardisation et de polissage. On y tolère tout de même les êtres sympatiques comme les nains ou les traders si leur cocaîne est bio.
Les périphéries créatives : conséquence des centre-villes iso 9001, elles accueillent désormais le bruit et les nuls. Dans ce dispositif, un nouvel espace essentiel émerge = le parking de supermarché (espace collectif privé) sur lequel les femmes en burqa peuvent sereinement circuler en bande et crier après 23h.
des techniques de ségrégation spatiale de plus en plus inventives : remparts, douves, tunnels à losers. Certaines sont parfois porteuses de densité comme lorsque l’on met des gothiques dans des parkings souterrains. N’oublions pas les dégâts liés au personal branding et au développement des smartphones.
– il est envisageable que les « quartiers sensibles« , profitant d’années de rénovation et d’implantations d’équipements mais également de nouveaux services écologiques (dealers conducteurs de bus, champs de cannabis, quartiers sans cailloux), deviennent les écoquartiers les plus stimulants des années à venir.

+

Les urbanistes vont devoir changer leurs habitudes :

 

Vidéos d’ambiance :

+


STOP Chatons!

+
Dernière conséquence de ces centre-villes certifiés ISOchaton et son cortège de caméras videos, vous pourrez continuer à cracher sur des clochards mais ne vous tentez pas à mettre un adorable chat dans une poubelle :

+


Une femme jette un chat à la poubelle

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin