+

Bien que, jusqu’à présent, personne n’a remis en cause la pertinence de la « ville bandante », nous prenons tout de même les devants pour défendre ce concept face aux potentielles critiques et le replaçons pour cela dans une dimension prospective. En effet, à l’avenir avec le développement des smartphones et des réseaux sociaux, nous allons assister à une profonde mutation de la drague en ville.  Fini les heures passées en terrasse  sur les artères fréquentées à mater les filles et bienvenue au « radar urbain à filles » qui, grâce au GPS et aux bases de données de site internet comme Facebook et Meetic, nous mettrons à disposition une application qui permettra de localiser les jolies filles en ville.

Doit-on se réjouir d’une telle évolution? la fin de la spontanéité et du hasard au profit d’une traque calculée ? En tant que futurs utilisateurs oui, mais en tant qu’urbanistes utilisant leur maîtrise des flux de trafic et des flux commerciaux pour définir l’emplacement idéal de drague et bénéficier ainsi d’un avantage certain sur les concurrents, peut-être pas.

+

On va tout de suite faire breveter cette idée géniale.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin

1 Commentaire

  1. Chasseur
    30 octobre 2012

    C’est appli existe déjà sur l’App Store ! C’est l’appli « biche » : http://www.tuxboard.com/biche-me-application-iphone-pour-chasser-en-ville/

Laisser un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.